AFP

Liverpool - Manchester United (0-1) : Heureusement pour United, Rooney passait par là…

Heureusement pour United, Rooney passait par là…

Mis à jourLe 17/01/2016 à 23:56

Publiéle 17/01/2016 à 16:53

Mis à jourLe 17/01/2016 à 23:56

Publiéle 17/01/2016 à 16:53

PREMIER LEAGUE - Opportuniste, Wayne Rooney a offert une victoire précieuse à Manchester United, dimanche à Liverpool (0-1). L'Anglais, qui détient désormais le record de buts marqués avec un seul club (176), permet aux Red Devils de rester au contact de Tottenham, quatrième. MU n'est qu'à deux longueurs des Londoniens. Liverpool, qui n'a pas démérité, est 9e.

La meilleure équipe sur la pelouse a perdu ce dimanche à Anfield, lors du choc de la 22e journée de Premier League. Poussé par les chants d'un public en transe, Liverpool a réalisé une prestation intéressante, à la fois cohérente sur le plan collectif et enivrante au niveau de l'envie. Mais cela n'a pas suffi. En difficulté, Manchester United a réussi à s'imposer (0-1) grâce au 176e but inscrit en championnat pour le club par Wayne Rooney (78e).

Cette réalisation de l'international anglais - sur le seul tir cadré de la rencontre de United - est d'ailleurs l'un des seuls aspects positifs de la prestation des Red Devils, avec le nouveau match de classe réalisé par David de Gea. Si les joueurs de Louis van Gaal repartent cet après-midi avec les trois points, ils le doivent en grande partie à leur portier, irréprochable durant les 90 minutes et auteur de parades exceptionnelles, notamment sur les tentatives de Can (50e) et Firmino (66e).

Liverpool peut s'en vouloir

Pour autant, si Liverpool a perdu, ce n'est pas uniquement par manque de chance. Les hommes de Jürgen Klopp auraient dû ouvrir le score en première période. Que ce soit par Firmino (10e) ou Henderson (31e). Mais, à chaque fois, il a manqué de la précision dans le dernier geste pour que l'occasion soit convertie. Tactiquement au point, les Reds ont toutefois montré en étouffant littéralement leur adversaire que le fameux pressing si cher au manager allemand avait de l'avenir en Premier League.

Plus tranchant dans les duels, plus à l'aise dans l'expression collective, Liverpool a continué de dominer en seconde période, se créant des opportunités sans parvenir à ouvrir le score. La suite des événements est connue. Totalement surclassé, Manchester United n'est parvenu à sortir la tête de l'eau qu'à deux reprises. Sur une action individuelle de Martial, à deux doigts d'ouvrir le score (56e). Et sur un corner, frappé en deux temps, dont Fellaini a réussi à tirer profit en expédiant une tête sur la barre avant que Rooney, à l’affût, ne loge le ballon sous la transversale de Mignolet d'une volée limpide (78e). Avec 176 réalisations sous le maillot de MU, il est désormais le joueur ayant marqué le plus de buts pour un même club de Premier League, devant Thierry Henry (Arsenal).

Si United remonte à la cinquième place du classement (37 points), à deux longueurs de Tottenham, le résultat du jour ne doit pas faire oublier la prestation plus que décevante de l'équipe de van Gaal. A l'inverse, Jürgen Klopp et ses joueurs, neuvièmes de Premier League (31 points), pourront s'appuyer sur cette rencontre pour continuer de préparer le futur du club. En attendant, le derby d'Angleterre continue de tourner à l'avantage du club de Manchester. Celui-ci a remporté sept des neuf derniers duels entre les deux formations.

0 commentaire
Vous lisez :