AFP

Premier League : Leicester ne lâche toujours pas le morceau

Leicester ne lâche toujours pas le morceau

Mis à jourLe 15/03/2016 à 08:29

Publiéle 14/03/2016 à 22:49

Mis à jourLe 15/03/2016 à 08:29

Publiéle 14/03/2016 à 22:49

Article de Julien Chesnais
Dans cet article

PREMIER LEAGUE – Leicester s'accroche dur comme fer au fauteuil de leader. Vainqueurs de Newcastle (1-0), les Foxes ont repris cinq points d'avance sur Tottenham en tête du classement. A huit journées de la fin, ils ont mis les ténors du championnat à distance et semblent plus que jamais en mesure de remporter le titre.

Même Rafael Benitez ne peut rien face à Leicester City. Pour son premier match à la tête de Newcastle, l’entraîneur espagnol n’a pas contrarié la folle aventure des Foxes, s’inclinant 1-0 sur la pelouse du leader surprise de la Premier League lors de la 30e journée. A huit journées du terme de la saison, Leicester retrouve ses cinq points d’avance sur son premier poursuivant, Tottenham. Les autres, les ténors, pointent à plus de dix longueurs. Avec un match en moins, Arsenal accuse onze points de retard. Manchester City en a douze. Le titre ressemble de moins en moins à une utopie pour les hommes de Claudio Ranieri.

Seulement défait une seule fois cette saison au King Power Stadium, Leicester n’a pas tardé à prendre la mesure de son adversaire, qui reste empêtré à la 19e place avec un point de retard sur le premier non-relégable. Dix minutes poussives. Puis un réveil orchestré notamment par Riyad Mahrez, de nouveau époustouflant. Buteur à Watford (1-0) il y a neuf jours, l’Algérien n’a pas été décisif cette fois-ci. Mais l’unique but de la rencontre n’en a pas été moins délicieux. Profitant d’une remise aérienne de Jamie Vardy, Shinji Okazaki a marqué d’un retourné acrobatique du pied droit (25e). Pas mal pour son premier but dans l’antre des Foxes.

N’Golo Kanté, encore impérial

La performance majuscule de N’Golo Kanté n’a pas été de trop pour contenir les assauts des Magpies. Même si on ne peut pas dire qu’ils aient été bien dangereux. Sissoko a fait trembler les locaux sur un centre en retrait (58e), avant qu’Ayoze Perez, trop individualiste, ne mette de peu à côté sa frappe du gauche (60e). Voilà pour les situations chaudes. L’Espagnol est d’ailleurs le seul chez Newcastle à avoir trouvé le cadre (44e). Tout comme Okazaki dans l’autre camp. Les Foxes auraient pu se mettre à l’abri par Albrighton (27e). Mais qu’importe. Avec cœur et solidarité, ils ont tenu le score jusqu’au bout. A l’entame de la dernière ligne droite, les voilà plus que jamais lancés vers le titre.

0 commentaire
Vous lisez :