AFP

Premier League : Leicester voit City se rapprocher, Chelsea revient de (très) loin

Leicester voit City se rapprocher, Chelsea revient de (très) loin

Mis à jourLe 17/01/2016 à 16:03

Publiéle 16/01/2016 à 20:31

Mis à jourLe 17/01/2016 à 16:03

Publiéle 16/01/2016 à 20:31

PREMIER LEAGUE - Leicester s'est emparé provisoirement du fauteuil de leader en prenant un point sur le terrain d'Aston Villa (1-1). Les Foxes n'ont cependant plus qu'un point d'avance sur Manchester City, vainqueur de Crystal Palace (4-0). Mené 0-2, puis 2-3, Chelsea a finalement pris un point à domicile contre Everton (3-3).

Face à Everton, mercredi, Manchester City avait dominé, sans parvenir à marquer (0-0). Ce samedi, contre Crystal Palace, c'est le scénario inverse qui s'est produit. Bousculés par des Eagles entreprenants en première période, les hommes de Manuel Pellegrini ont parfois été dominés mais ils ont su se montrer efficaces pour finalement remporter un large succès (4-0). Delph a débloqué le match (22e) avant qu'Agüero ne signe un doublé (41e, 68e) et que David Silva ne finisse le travail en fin de partie (84e).

Le score ne reflète parfois en rien le contenu d'un match. C'est certainement ce que retiendra Alan Pardew, l'entraîneur de Crystal Palace, après la rencontre. Car ses joueurs ont longtemps tenu tête à des Skyblues positionnés dans un inhabituel 4-4-2 en début de rencontre, histoire, notamment, de laisser souffler Yaya Touré sur le banc. Les Londoniens auraient d'ailleurs pu ouvrir le score rapidement si Joe Hart n'avait pas réussi à sortir la tête à bout portant de Delaney (2e).

Yohan Cabaye face à David Silva lors de Manchester City-Crystal Palace
Yohan Cabaye face à David Silva lors de Manchester City-Crystal Palace - Panoramic

Mais alors que Palace réalisait une entame de match des plus intéressantes, Fabian Delph est venu rappeler que l'effectif de City était gorgé de joueurs talentueux qui n'avaient pas toujours le temps de jeu nécessaire pour s'exprimer. L'international anglais, titulaire au milieu de terrain, a ainsi ouvert le score d'une frappe lointaine (22e) qui a fini sa course sous les bras de Wayne Hennessey, coupable sur le coup. Bis repetita en fin de première période. Alors que les Eagles dominaient, Sergio Agüero a doublé la mise pour son équipe d'un tir en dehors de la surface imparable car détourné par Scott Dann (41e).

Sergio Agüero, double buteur décisif

Au retour des vestiaires, le match a repris sur les mêmes bases. Décevants dans le jeu, les Skyblues ont profité des moindres opportunités pour accroître leur avantage. C'est Agüero qui a en l'occurrence tué la rencontre en concluant une magnifique action collective (68e) ayant impliqué Yaya Touré, fraîchement entré sur la pelouse, et Kevin de Bruyne, auteur d'un centre décisif pour son attaquant. L'Argentin s'est ensuite mué en passeur à l'issue d'un contre mené à toute allure. Et c'est David Silva, peu en réussite au cours des 90 minutes, qui a signé la dernière réalisation (84e) d'un match curieux.

Chelsea arrache l'égalisation à la 98e minute

Plus tôt dans la journée, Tottenham avait réussi une belle opération en surclassant à domicile (4-1) une faible équipe de Sunderland. Un match au cours duquel Harry Kane a inscrit son 50e but en Premier League pour les Spurs, qui confortent ainsi leur quatrième place. Newcastle a de son côté obtenu un succès précieux contre West Ham (2-1). Les Magpies sortent ainsi de la zone rouge.

Mais la rencontre la plus dingue du jour s'est déroulée à Stamford Bridge où Chelsea, mené 3-2 par Everton, est parvenu à arracher l'égalisation (3-3) à la 98e minute de jeu grâce à John Terry. Si Guus Hiddink n'a toujours pas perdu depuis son retour à la tête des Blues, son équipe reste quatorzième de Premier League avec 25 points. Soit six de plus que le premier relégable, Swansea.

Leicester doit s'en contenter

Manchester City ne sera pas leader à l'issue de cette 22e journée. Leicester a repris les devants malgré son match nul concédé chez la lanterne rouge, Aston Villa (1-1). Les Foxes ont ouvert la porte à Arsenal, qui peut prendre deux points d'avance, en se laissant rejoindre à la 76e minute, sur un tir de Rudy Gestede dévié du bras par Wes Morgan. Auparavant, Shinji Okazaki, à l'affût sur un lob de Jamie Vardy sorti par Mark Bunn, avait ouvert le score (28e). Riyad Mahrez a manqué la balle de break sur un penalty repoussé par le portier adverse (33e). Les Villans sont malgré cela repoussés à 10 points du premier non-relégable.

0 commentaire
Vous lisez :