AFP

Décidément, les temps sont durs pour Arsenal, battu à West Brom (3-1)

Une défaite de plus au compteur pour les Gunners

Le 18/03/2017 à 15:22Mis à jour Le 18/03/2017 à 16:24

PREMIER LEAGUE - West Bromwich Albion a battu Arsenal (3-1), samedi en ouverture de la 29e journée. Un doublé de Dawson et un but de Robson-Kanu ont enterré les Gunners, qui avaient marqué dans le premier quart d'heure par l'intermédiaire de Sanchez.

C’est un scénario connu de tous. Qui se répète semaine après semaine. Arsenal a la balle près de 75% de possession encore samedi, Arsenal a les occasions mais, à la fin, Arsenal repart les mains vides. C’est exactement ce qu’il s’est passé ce samedi sur le terrain de West Bromwich où les Gunners ont chuté malgré une domination nette dans le jeu (3-1). Leur quatrième défaite en cinq matches.

Conséquence directe au classement, les hommes d’Arsène Wenger ratent l’occasion de recoller au quatuor de tête puisque Liverpool reste cinq points devant. Pire, Manchester United et Everton peuvent passer devant au classement en cas de victoire ce week-end. De son côté, West Brom est 8e.

Des corners assassins pour les Gunners

Le bourreau des Londoniens ce samedi s’appelle Craig Dawson. La latéral des Baggies s’est offert un doublé sur corner. C’est d’abord lui qui a ouvert le score d’une tête rageuse en première mi-temps (1-0). Puis, il a récidivé pour mettre Arsenal la tête dans le sac en signant le but du break sur une copie-conforme du premier but (3-1, 75e). Leur 18e but de la saison sur coups de pied arrêtés...

Avant cela, Arsenal avait pourtant repris espoir grâce à leur seul joueur au niveau, Alexis Sanchez. Le Chilien, à la réception d’un bon centre de Xhaka, avait égalisé et marqué son 18e but de la saison en feintant deux adversaire et en fusillant Foster de près (1-1, 15e). Mais c’est à peu près tout.

Alexis Sanchez (Arsenal) vs West Brom, 18 mars 2017

Alexis Sanchez (Arsenal) vs West Brom, 18 mars 2017Eurosport

Cech blessé, Ospina se troue

Car si Walcott a été mis en échec en première mi-temps (33e) et que la tête de Welbeck s’est écrasée sur la barre (65e), les hommes d’Arsène Wenger n’ont jamais semblé en mesure de déstabiliser le bloc bas des hommes de Tony Pulis. Et, en contre, les Londoniens ont pris la marée.

Après une première alerte de Rondon (30e) et un avertissement sans frais de Livermore (34e), c’est finalement Rosbon-Kanu qui a donné l’avantage aux coéquipiers de Steven Fletcher après une sortie ratée de David Ospina (2-1, 55e), remplaçant au pied levé d’un Petr Cech blessé en cours de match (36e). Le symbole parfait d’une nouvelle après-midi à oublier pour les Gunners. Comme souvent…

0
0