Getty Images

Premier League - 1re journée : Manchester City s'impose sur la pelouse de Brighton (0-2)

Agüero et City ramènent les Seagulls sur terre

Le 12/08/2017 à 20:25Mis à jour Le 13/08/2017 à 21:12

PREMIER LEAGUE – Ce ne fut pas facile mais Manchester City est logiquement reparti de Brighton avec les trois points samedi, pour son premier match officiel de la saison (0-2). Les joueurs de Pep Guardiola ont attendu la seconde période pour faire la différence. Sergio Agüero a ouvert le score, avant que Lewis Dunk ne scelle l'issue de la partie d'un but contre son camp de la tête.

C'était jour de fête à Brighton pour le retour dans l'élite des Seagulls. Mais elle a logiquement été gâchée par la victoire indiscutable de Manchester City, qui a donné l'impression d'évoluer dans une division supérieure par sa supériorité écrasante. Pour autant, il a fallu attendre la seconde mi-temps pour voir le tableau d'affichage bouger après l'ouverture du score de l'indispensable Sergio Agüero (0-1, 70e). Brighton n'avait simplement pas les forces pour répondre à l'armada des Citizens, qui débutent parfaitement sa campagne 2017/2018 contrairement à certains de ses concurrents directs.

L'indispensable Kun Agüero

Pep Guardiola alignait peut-être trois de ses nouvelles recrues au coup d'envoi (Ederson, Kyle Walker et Danilo) mais ce sont bel et bien les tauliers qui ont été les patrons des débats. Dans un 3-5-2 très porté vers l'avant, Manchester City a dominé de la tête et des épaules cette rencontre vite devenue un schéma d'attaque-défense. Mais toujours est-il que les Citizens ont d'abord eu toutes les peines du monde à contourner le bloc mis en place par les Seagulls, appliqués et coulissant très bien face aux mouvements des feux follets adverses. Ces derniers, condamnés à des exploits individuels et/ou des passes compliquées, ont longtemps buté sur un mur. Pendant 70 minutes en réalité.

Sauf qu'il y a énormément de talent offensif dans cette équipe. Et si Gabriel Jesus a cru marquer de la main (0-0, 27e) puis de la tête (0-0, 34e), c'est Sergio Agüero qui a trouvé la faille. Kevin De Bruyne, à l'origine d'un pressing haut payant, a parfaitement décalé David Silva qui, à son tour, a lancé l'Argentin en une touche pour le mettre dans les meilleures dispositions (0-1, 70e). Dans la foulée, le Kun a fait parler son agressivité pour servir avec réussite Fernandinho, dont le centre a été repoussé dans ses propres filets par Lewis Dunk (0-2, 75e). En cinq minutes, Manchester City s'est donc dépatouillé d'une situation qui paraissait de plus en plus compromise à mesure que les minutes défilaient.

Au final, contrairement à Chelsea, qui a chuté à domicile (2-3), et à Liverpool, auteur d'un nul à Watford (3-3), Manchester City n'a pas calé au démarrage de cet exercice 2017/2018, plein d'ambitions et d'attentes eu égard aux dépenses effectuées durant le mercato. Pep Guardiola, qui sort de la première saison vierge de sa carrière, n'a plus le droit à l'erreur. Aujourd'hui, il a vu son équipe trouver des solutions face à un adversaire très regroupé dans son camp. Il a surtout vu que les cadres d'hier auront encore leur mot à dire demain.

0
0