Getty Images

Premier League : Chelsea débute sa saison par une défaite à domicile contre Burnley (2-3)

Trois buts encaissés, deux joueurs expulsés et une première défaite : faux départ pour Chelsea

Le 12/08/2017 à 17:53Mis à jour Le 12/08/2017 à 18:40

PREMIER LEAGUE - Un après-midi cauchemardesque. C'est ce qu'a vécu Chelsea samedi dans le cadre de la 1re journée. Les Blues ont concédé une défaite inattendue devant leurs supporters contre Burnley (2-3). Gary Cahill y est pour beaucoup dans le revers de son équipe. L'Anglais a été expulsé dès la 14e minute. Les hommes de Conte ont même terminé à 9 après les deux jaunes reçus par Cesc Fabregas.

Chelsea a totalement dérivé dès l’entame de la défense de son sixième titre. Le geste maladroit de Gary Cahill, exclu dès la 14e minute, a totalement plombé les plans des Blues. Burnley en a profité avec des buts de Sam Vokes (24e et 43e) et Stephen Ward (39e) pour créer un écart de trois buts avant la pause, du jamais-vu dans l’histoire du club londonien en Premier League à domicile.

L’entrée d’Alvaro Morata a bien relancé les espoirs de "remontada". Mais l’expulsion de Cesc Fabregas a vu les joueurs d’Antonio Conte terminer à 9 contre 11. Le champion en titre n'a pas fait preuve d'une grande sérénité pour ce premier rendez-vous de la saison.

Antonio Conte va bien finir par faire céder ses dirigeants. Le manager italien jalouse ouvertement le mercato des autres candidats au sacre en Premier League avec son effectif qu’il juge trop juste. Déjà privé pour cette 1re journée de Pedro, Hazard ou encore Bakayoko blessés, il peut ajouter deux joueurs suspendus, Cahill et Fabregas, à la liste des absents pour le derby du week-end prochain à Tottenham. L’expulsion du premier a en tout cas offert un vent de panique dont Burnley a su profiter avec une véritable adresse.

Morata a changé le visage de Chelsea

Sans flamboyance mais avec une redoutable efficacité, Sam Vokes a d’abord fait parler sa puissance pour réaliser une belle volée du droit (0-1, 24e) sur un centre au point de penalty. Puis, il a décollé au milieu de défenseurs totalement passifs, dont David Luiz (0-3, 43e) pour marquer de la tête à bout portant devant Thibaut Courtois. Entre-temps, le gardien belge des Blues n’avait rien pu faire devant l'enchaînement contrôle de la poitrine puis volée dans le petit filet opposé signé Stephen Ward, le latéral de Burnley (0-2, 39e).

Complètement amorphe pendant 45 minutes, Chelsea est revenu avec plus d’entrain dans la foulée d’un Marcos Alonso particulièrement percutant. Légèrement excentré, le latéral espagnol a décoché le premier tir cadré des siens dans un angle fermé (49e). Mais c’est surtout, l’entrée de son compatriote Alvaro Morata qui a sonné la révolte.

Plus percutant que Michy Batshuayi sorti avec un tir au compteur, l’ex-Madrilène a réduit la marque en coupant du front un excellent centre de Willian (1-3, 69e). Puis après l’expulsion de Fabregas, sa déviation intelligente a offert un boulevard à David Luiz (2-3, 88e). Insuffisant toutefois pour Chelsea, même si la saison dernière a démontré que les duels aoutiens n'étaient pas décisifs.

Alvaro Morata, buteur pour son premier match officiel avec Chelsea.

Alvaro Morata, buteur pour son premier match officiel avec Chelsea.Getty Images

0
0