Getty Images

Une correction infligée à Swansea (0-4) et Manchester United est vraiment bien lancé

Les Red Devils démarrent vraiment très "four"

Le 19/08/2017 à 15:22Mis à jour Le 19/08/2017 à 16:11

PREMIER LEAGUE - Après sa large victoire contre West Ham (4-0) en ouverture du championnat la semaine passée, Manchester United a réédité sa performance en passant à nouveau quatre buts, cette fois sur la pelouse de Swansea (0-4), samedi après-midi. Romelu Lukaku et Paul Pogba se sont à nouveau illustrés, tout comme Anthony Martial, encore auteur d'une entrée décisive.

Manchester United, puissance quatre ! Les Red Devils ont obtenu leur deuxième victoire en championnat sur le même score sur la pelouse du Liberty Stadium de Swansea (0-4). Pour conserver son invincibilité face au club gallois (six victoires, deux nuls en carrière), José Mourinho avait choisi de faire confiance à la même équipe que celle alignée face à West Ham. Mais si le résultat final est semblable, les traits du succès se sont dessinés plus lentement. Après l’ouverture du score d’Eric Bailly en fin de première période (45e), il a fallu attendre l’entrée d’Anthony Martial à un quart d'heure du terme pour assister à une rafale de trois buts en trois minutes entre la 81e et la 84e minute.

Finalement, les Red Devils auront subi leur principale frayeur d’entrée de match : en manquant son centre, Jordan Ayew a failli tromper David De Gea, mais son tir a ricoché sur la barre (3e). Car derrière, l’ancien Marseillais et surtout Tammy Abraham, attaquant prêté par Chelsea, ont été à la peine pour se montrer dangereux. Dans un début de match un brin débridé, Phil Jones a d’ailleurs rapidement répondu en voyant sa tête toucher à son tour la barre de Lukasz Fabianski (10e).

Martial, le détonateur

Manchester United a alors haussé le ton. La maladresse a d'abord créé une certaine nervosité qui a failli coûter cher à Paul Pogba. Averti pour un croche-pied sur Thomas Carroll (26e), le milieu français a bénéficié de la clémence de l’arbitre après un tacle en retard sur Martin Olsson trois minutes plus tard. Revenu à lui, il sera décisif juste avant la pause en reprenant de la tête un corner de Juan Mata. Si sa tête a fracassé la barre, Eric Bailly a parfaitement suivi pour pousser le ballon au fond des filets du bout du pied (0-1, 45e) et inscrire son premier but dans un championnat européen en 67 matches.

Ce but aura été libérateur pour les Mancuniens car, au sein de l’attaque, Marcus Rashford a été remuant mais peu adroit. Ainsi, l’attaquant anglais n’a pas su profiter d’une remise en retrait mal venue de Federico Fernandez pour remporter son duel face à Fabianski (36e). En deuxième période, il a insisté en butant encore sur le gardien polonais (56e). Et, comme face à West Ham, la décision s’est faite grâce au talent de son remplaçant, Anthony Martial.

L’accélération de l’ex-Monégasque a d’abord permis à Mkhitaryan de servir parfaitement Lukaku, auteur de son troisième but de la saison (0-2, 81e). Une nouvelle fois passeur, l’Arménien a ensuite servi Pogba lancé dans la surface pour le même résultat, après un joli piqué du Français devant le portier adverse (0-3, 82e). Puis, pour clore la marque, Martial s’est à nouveau signalé en construisant son deuxième but de la saison tout seul avec une accélération plein axe, un crochet extérieur pour déstabiliser Alfie Mawson et une finition dans le petit filet droit de Fabianski (0-4, 84e). Manchester United convainc déjà et Anthony Martial met, lui, la pression pour sortir de son rôle de joker de luxe.

La joie des Mancuniens face à Swansea

La joie des Mancuniens face à SwanseaGetty Images

0
0