Getty Images

Après son succès contre la Slovaquie (2-1), l'Angleterre a un pied et demi en Russie

L'Angleterre a un pied et demi en Russie

Le 04/09/2017 à 22:35Mis à jour Le 04/09/2017 à 23:05

MONDIAL 2018 - L'Angleterre n'a pas manqué son grand rendez-vous. La sélection de Gareth Southgate s'est imposée lundi soir à Wembley contre la Slovaquie (2-1), dans la rencontre au sommet du groupe F. A deux journées de la fin des éliminatoires, la sélection aux Trois Lions compte cinq points d'avance sur son adversaire du soir et est donc quasiment qualifiée pour la prochaine Coupe du monde.

Ca sent bon pour la sélection aux Trois Lions. Au terme d'un choc globalement équilibré, l'Angleterre s'est imposée contre la Slovaquie (2-1), lundi soir à Wembley, et a pris une très belle option sur la qualification pour le prochain Mondial russe. Après un début de match complètement raté, et l'ouverture du score de Lobotka, les Anglais se sont remis la tête à l'endroit grâce à Dier, avant que Rashford ne libère tout un stade. Les Slovaques, très intéressants en première période, n'ont jamais pu réagir et laissent la sélection de Gareth Southgate prendre cinq points d'avance en tête du groupe F.

Les Anglais ont été surpris dès la troisième minute de jeu par une équipe slovaque très en jambe en début de match. Avec notamment un Vladimir Weiss remuant et une envie largement supérieure aux Anglais, les Slovaques ont dominé le début de partie de la tête et des épaules. Très bien organisés au milieu du terrain, avec Marek Hamsik dans un rôle de meneur de jeu, les Slovaques ont fait très belle impression. Et rapidement ouvert le score.

Des Anglais mal réveillés

Sur un ballon perdu très bêtement par Rashford plein axe, Lobotka a récupéré, servi Nemec et poursuivi son effort dans la surface. L'avant-centre du Dinamo Bucarest lui a rendu la balle d'une superbe passe au-dessus de la défense anglaise. Stanislav Lobotka, après avoir contrôlé du bout du pied n'avait alors plus qu'à tromper Joe Hart (0-1, 3e). Et cette ouverture du score a fait très mal aux Anglais. Pas du tout dans leur match pendant les trente premières minutes, les joueurs de Southgate ont multiplié les approximations et les erreurs techniques.

Inhabituel pour des joueurs comme Dele Alli ou Oxlade Chamberlain, qui a gâché à la 21e la première vraie occasion des Anglais. Et c'est sur un corner obtenu par Harry Kane que les Anglais ont enfin sorti la tête de l'eau et recollé au score. Tiré par Marcus Rashford depuis la droite, Eric Dier est venu couper au premier poteau et pousser le ballon dans la lucarne droite de Dubravka (1-1, 37e).

Cette égalisation aura sonné le réveil des Trois Lions dans le match. Face à une équipe slovaque commençant à baisser de pied physiquement, notamment au milieu du terrain, les Anglais ont repris les commandes du match. Après une entame de seconde période beaucoup plus convaincante, les locaux ont très logiquement repris les devants au tableau d'affichage grâce à Marcus Rashford. D'une très belle frappe croisée du droit venue tromper le gardien slovaque dans son petit filet, l'attaquant de Manchester United a donné l'avantage aux siens juste avant l'heure de jeu (2-1, 59e).

Marcus Rashford lors d'Angleterre - Slovaquie - Qualification Mondial 2018 - 4 septembre 2017

Marcus Rashford lors d'Angleterre - Slovaquie - Qualification Mondial 2018 - 4 septembre 2017Getty Images

Hubocan rate l'égalisation

Malgré un timide réveil slovaque, symbolisé par une très belle occasion du Marseillais Tomas Hubocan, les joueurs de Gareth Southgate ont ensuite tranquillement géré la fin du match, laissant le ballon aux visiteurs et se contentant de jouer les contres.

Grâce à ce succès, les Anglais ont désormais un pied et quatre orteils en Russie. Avec 20 points, ils devancent la Slovaquie de cinq longueurs à deux journées de la fin de ces qualifications. Face à la Slovénie ou la Lituanie, les Anglais devraient valider, sauf énormes contre-performances, leur billet pour la prochaine Coupe du monde. De leur côté, les Slovaques devront faire le plein pour espérer faire partie des barragistes en qualité de meilleur deuxième de poule.

0
0