Getty Images

Coupe du monde 2018 : L'Italie s'incline en Suède en barrage aller (1-0)

La Suède met l'Italie au pied du mur

Le 10/11/2017 à 22:39Mis à jour Le 10/11/2017 à 23:15

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE 2018 - L'Italie est dans une situation délicate après sa défaite en Suède vendredi en barrage aller (1-0). Battus sur un but de Jakob Johansson à l'heure de jeu, les Transalpins devront renverser la situation lundi à Milan pour tenter de décrocher leur billet pour la Russie.

L'Italie est en danger et va devoir s'employer pour se qualifier pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. Lors du barrage aller, la Squadra Azzurra, pas vernie, s'est inclinée en Suède sur un but chanceux de Johansson en seconde période (1-0). Les Italiens sont dos au mur avant le match retour à San Siro lundi.

Positionnée en 3-5-2 avec la BBC derrière, Verratti au milieu et le duo Immobile-Belotti devant, l'Italie peut nourrir des regrets à l'issue de cette manche aller à la Friends Arena de Solna. D'abord parce qu'elle a eu deux énormes occasions pour inscrire ce but à l'extérieur si important. Sur un service de Darmian, Belotti a manqué le cadre de peu de la tête (6e). En seconde période, le latéral mancunien a touché le poteau d'une frappe limpide aux 25 mètres (70e).

Berg s'en est bien sorti

Ensuite car les Italiens auraient sans doute dû terminer en supériorité numérique. A 0-0, Berg, déjà averti, a commis deux fautes coup sur coup sur Chiellini puis de Rossi (58e et 60e). Mais M. Cakir a été très (trop ?) clément. Une minute plus tard, la Suède a ouvert le score sur un coup du sort. Une frappe de Johansson, qui ne semblait pas dangereuse, a été déviée par de Rossi et Buffon n'a pu que constater les dégâts (1-0, 61e).

Autre mauvaise nouvelle de la soirée pour l'Italie : averti, Verratti manquera le match retour. S'ils ont manqué de réussite à Solna ce vendredi, les hommes de Giampiero Ventura devront tout de même montrer autre chose lundi à San Siro. Sous peine de manquer un Mondial pour la première fois depuis 1958 et gâcher la retraite internationale de Buffon. De son côté, la Suède, sous les yeux d'Ibrahimovic, a été solide et confirmé sa tendance à couper des grosses têtes à domicile après l'équipe de France en juin dernier (2-1). Elle rêve de confirmer son exploit lundi pour disputer le Mondial après avoir manqué les deux dernières éditions.

0
0