Imago

France - Luxembourg : Après le festival, le feu d'artifice ?

Après le festival, le feu d'artifice ?

Le 02/09/2017 à 23:42Mis à jour Le 03/09/2017 à 09:27

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE 2018 - Opposée dimanche soir au Luxembourg (20h45) au Stadium de Toulouse, l’équipe de France peut faire un pas de plus vers le prochain Mondial en Russie. Face au bon dernier de la poule A, la troupe de Deschamps partira largement favorite.

Le contexte

Il ne pourrait pas être plus idéal. La France s’était fait peur en perdant en Suède début juin (2-1), elle a complètement renversé les choses jeudi soir en écrasant les Pays-Bas (4-0) au Stade de France. Combinée à la défaite des Suédois en Bulgarie (3-2), cette victoire a permis aux Bleus de reprendre la tête du groupe A ainsi que leur destin en mains. A trois journées du terme de cette phase de qualifications, la troupe de Didier Deschamps compte trois points d’avance sur son premier poursuivant, quatre sur la Bulgarie et six sur les Pays-Bas. Ça commence à sentir bon.

Autre motif de satisfaction, la récente sortie tricolore a vu l’ensemble du collectif se mettre en évidence, à l’image du revenant Kingsley Coman, des nouveaux titulaires N’Golo Kanté et Thomas Lemar ou encore du petit prodige Kylian Mbappé. Malgré les absences de Dimitri Payet, Raphaël Varane, Benjamin Mendy et autre Ousmane Dembélé, tous les voyants sont de retour au vert pour les Bleus.

La venue du Luxembourg, qui vient certes d’empocher sa toute première victoire des éliminatoires contre la Biélorussie jeudi (1-0), ne devrait pas modifier cet état de fait. Déjà battue au match aller (1-3, doublé d’Olivier Giroud), la sélection dirigée par Luc Holtz est bonne dernière de la poule A (4 points pris sur) et fait figure de parfaite victime expiatoire.

Thomas Lemar, double buteur avec la France face aux Pays-Bas.

Thomas Lemar, double buteur avec la France face aux Pays-Bas.Getty Images

Le joueur à suivre : Kylian Mbappé

Il n’était pas titulaire contre les Pays-Bas jeudi et rien ne dit qu’il sortira du banc dimanche. Mais Kylian Mbappé aura assurément du temps de jeu en cette fin de semaine et sa prestation sera à suivre de près. Déjà déterminant lors de son entrée contre les Oranje (avec un tout premier but à la clé pour sa cinquième apparition en Bleu), le nouveau Parisien a le talent pour bousculer la hiérarchie des attaquants et modifier a fortiori l’identité du onze de Deschamps (si tant est qu’on l’a connaisse vraiment). Ce n’est pas rien.

Trois stats à avoir en tête

17 : Avec 17 buts inscrits en 44 sélections (le dernier marqué jeudi), Antoine Griezmann a rejoint la 18e place des meilleurs buteurs de l'histoire des Bleus. En cas de nouveau but dimanche, il égalerait Raymond Kopa et Roger Piantoni (17e et 16e).

1 : En 17 affrontements, le Luxembourg n’a réussi qu’une seule fois à battre la France, à l’occasion du match amical en février 1914 (5-4). Les 16 autres duels ont tous été remportés par la France.

2 : En marquant contre les Pays-Bas jeudi, Kylian Mbappé (18 ans et 8 mois) est devenu le deuxième plus jeune buteur de l’histoire des Bleus. Il devance Daniel Bravo (19 ans) mais reste derrière le recordman Georges Lech, buteur à 18 ans et 5 mois en 1963.

Ils ont dit

  • Didier Deschamps (sélectionneur de la France)
" Le haut niveau, c'est confirmer sans cesse. On s'était imposé chez les Luxembourgeois mais ils nous avaient créé des difficultés. Ce ne sera pas forcément la même équipe, et ils ont réussi à s'imposer dans leur dernier match chez eux contre le Belarus. On est dans l'obligation de confirmer. "
  • Luc Holtz (sélectionneur du Luxembourg)
" On savait que pour faire un résultat, c’était plutôt face au Belarus que face à la France, qui vient de terrasser les Pays-Bas. Dimanche, on verra ce qu’on pourra mettre en place."

Vidéo - Guérin : "Deschamps a une équipe pour gagner la Coupe du monde"

04:11

Notre avis

Après avoir peut-être un peu trop craint les Pays-Bas jeudi, les observateurs du monde tricolore dont nous faisons partie sont sans doute un rien trop confiants trois jours plus tard pour la rencontre avec le Luxembourg. Cela tombe bien, c’est à Didier Deschamps et consorts qu’il incombe de garder tout le monde mobilisé, humble et concerné. Si tel est le cas, on ne doute pas une seconde que l’équipe de France s’impose à Toulouse dimanche (oui, nous sommes incorrigibles).

0
0