AFP

Kanté est une évidence pour tout le monde, il est temps qu’il en devienne une pour les Bleus

Kanté est une évidence pour tout le monde, il est temps qu’il en devienne une pour les Bleus

Le 22/03/2017 à 12:53Mis à jour Le 22/03/2017 à 16:33

Depuis la fin de l’Euro, N’Golo Kanté (13 sélections) est un joker de luxe en équipe de France. Barré par le système de Deschamps autant que par la doublette Pogba - Matuidi, le joueur de Chelsea – qui écrase tout sur son passage – attend son heure, sagement. Il serait temps qu’elle vienne.

Il n’est pas bien grand. Pas bien lourd non plus. N’a pas de jeu de tête. Ni une technique au-dessus de la moyenne. Et pourtant, il est indispensable. De Caen à Leicester et aujourd’hui à Chelsea, N’Golo Kanté a éclipsé toute forme de concurrence humaine car c’est un extraterrestre. Tout simplement. Partout où le milieu de terrain passe, la concurrence trépasse. Et on entend le même genre de compliments. Invariablement.

" Il courrait tellement que je me suis dit qu'il avait des piles dans son short. (…) Je lui ai dit : Un jour, je vais te voir centrer et être à la réception de ta propre passe ! Il est incroyable."

Là, Eden Hazard, il y a dix jours.

" Quand je suis sur le terrain, j'ai parfois l'impression de le voir en double. Un à gauche, un à droite, j'ai l'impression de jouer avec des jumeaux."

Enfin, Antonio Conte.

Vidéo - Conte : "Kanté ? Il doit s'améliorer... Non, je rigole"

00:44

Voilà. On pourrait étirer la liste à l’infini. Tout comme vous partager les kilos de #Kantefacts qui pullulent sur les réseaux sociaux et résument parfaitement le phénomène.

Quid de Didier Deschamps ? Il en pense aussi beaucoup de bien. La preuve en images.

Vidéo - Deschamps : "Kanté peut jouer a tous les postes au milieu"

00:50

Mais le sélectionneur a aujourd’hui un problème de riches et l’on sent bien qu’il est quelque peu gêné aux entournures lorsqu’il est question de "NG" et de son rôle avec les Bleus.

Le statut actuel de Kanté s’est cristallisé au cœur de l’Euro quand, en huitièmes de finale, il a eu la mauvaise idée de prendre un deuxième carton rédhibitoire face à l’Irlande. Remplacé à la mi-temps, suspendu pour le quart à suivre, le milieu de terrain de Chelsea n’a pas survécu au changement tactique et à la réorganisation opérée autour d’Antoine Griezmann. Cruel pour lui qui avait été excellent jusqu’au coup d’envoi de ce France - Irlande. Mais impossible de donner tort à DD qui a organisé son entrejeu autour de la doublette Pogba - Matuidi. Et poursuit depuis. Avec les bons résultats que l’on sait.

Kanté ne revendique rien

Alors ? Comment faire ? Au Luxembourg et face à l’Espagne, Deschamps n’aura pas à se triturer l’esprit trop longtemps. Paul Pogba blessé, une place est réservée au natif de Paris (s’il est apte). Et après ? La question se reposera inlassablement. Et continuera à étonner le monde entier.

Une chose est sûre : Paul Pogba, pour plein de raisons, bonnes comme mauvaises, passera toujours devant N'Golo Kanté. Parce qu’il est Pogba et que les promesses qui l’accompagnent - et parfois les faits - le rendent aujourd’hui intouchable aux yeux de Deschamps. Ou pas loin. Blaise Matuidi ? C’est évidemment du côté du Parisien que se trouve l’ouverture pour Kanté. A ceci près que l’expérience et l’utilité de Matuidi sont grandes.

Le "souci" pour Kanté, c’est qu’à l’heure de la communication à tout crin, le milieu de terrain ne revendique rien. Taiseux, poli, calme et foncièrement gentil, il ne met jamais la pression sur quiconque (sinon sur le rectangle vert). C’est aussi sa force. Et un grand atout pour le groupe de Didier Deschamps qui, à un moment, devra bien se rendre à l’évidence : N'Golo Kanté est indispensable. L’Angleterre, qui va peut-être en faire son joueur de Premier League de l’année, en est convaincue. A Leicester aussi. Cet été, les dirigeants ont conservé ceux qui brillaient. Et laissé filer celui qui leur permettait de rutiler. On a vu le résultat. Aux Bleus de ne pas passer à côté de la pépite.

NGolo Kante

NGolo KanteAFP

0
0