Eurosport

Mbappé, Tolisso, Thauvin : Quelles sont leurs chances d'intégrer les Bleus ?

Mbappé, Tolisso, Thauvin : Quelles sont leurs chances d'intégrer les Bleus ?

Le 16/03/2017 à 11:39

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE 2018 – Ils sont huit à pouvoir espérer une première sélection en équipe de France à l'occasion des deux rencontres face au Luxembourg (25 mars) et contre l'Espagne (28 mars). Mais tous n'ont pas les mêmes chances de figurer dans la liste de Didier Deschamps.

Derrière, ça pousse fort. Didier Deschamps a un groupe solide et étoffé. Mais les quatre mois qui séparent le dernier rassemblement des deux matches face au Luxembourg (25 mars) et contre l'Espagne (28 mars) ont fait émerger des talents. Nombreux sont ceux qui peuvent espérer à une première cape. Revue d'effectif.

Benjamin Mendy (latéral gauche)

Pourquoi lui ? Parce qu'il signe une grosse saison à Monaco. A 22 ans, il semble enfin avoir atteint la régularité qui lui manquait pour prétendre à l'équipe de France. L'ancien Marseillais a un gros volume de jeu et Didier Deschamps l'a souvent supervisé ces derniers mois.

Chances de le voir sélectionné : 60%. Patrice Evra est blessé et il n'est pas certain qu'il soit remis sur pattes pour les deux matches des Bleus. Kurzawa et Digne ont longtemps eu une longueur d'avance sur Mendy. Mais le Barcelonais ne joue plus et glisse dans la hiérarchie alors que Kurzawa oscille entre le très bon et le médiocre au PSG. Malgré tout, le Parisien devrait faire partie de la liste et Mendy pourrait tout à fait l'accompagner.

Benjamin Mendy devant Malcom lors de Monaco-Bordeaux

Benjamin Mendy devant Malcom lors de Monaco-BordeauxAFP

Presnel Kimpembé (défenseur central)

Pourquoi lui ? Parce qu'il est le seul de cette liste que Didier Deschamps a déjà appelé. C'était le 3 octobre dernier pour pallier le forfait d'Eliaquim Mangala. Le Parisien n'avait pas joué mais il connaît le groupe France. Depuis, son excellente prestation face au Barça en 8e de finale aller de la Ligue des champions a fait gonfler sa cote.

Chances de le voir sélectionné : 50%. Derrière Laurent Koscielny et Samuel Umtiti, il y aura sans doute deux places à prendre. Touché à une cuisse, Raphaël Varane n'a toujours pas repris l'entraînement avec le Real Madrid et Didier Deschamps ne devrait prendre aucun risque. Kimpembé est en concurrence avec Adil Rami et Eliaquim Mangala.

Presnel Kimpembe lors de PSG-Barça

Presnel Kimpembe lors de PSG-BarçaAFP

Kylian Mbappé (attaquant)

Pourquoi lui ? Il est la sensation de la saison. Avec 10 buts et 5 passes décisives en 21 matches de L1, il s'est déjà imposé à 18 ans comme l'un des meilleurs attaquants du championnat de France. Deschamps est sensible aux performances lors des grands matches. Il a prouvé sur la pelouse de Manchester City qu'il avait déjà les épaules suffisamment larges pour briller en Ligue des champions. Ce jeune homme est un diamant, il incarne le futur des Bleus. Mais peut-il déjà s'inscrire dans leur présent ?

Chances de le voir sélectionné : 45%. Didier Deschamps a refroidi la "hype" autour de la pépite monégasque. "C'est vrai, on parle beaucoup de lui. Mais ne brûlons pas les étapes", a prévenu Deschamps dans les colonnes de L'Equipe le 7 mars dernier. "J'ai du monde. Notamment dans le secteur offensif." L'attaque est le secteur le plus dense des Bleus. Ses concurrents directs pour une place dans le groupe : Kevin Gameiro, excellent lors des rassemblements de l'automne, et Alexandre Lacazette, incandescent avec l'OL depuis des mois. Aujourd'hui, Mbappé a sans doute davantage sa place chez les U20 qui préparent une Coupe du monde (en mai et juin) qu'avec les A. Son temps viendra.

La joie de Kylian Mbappé après son but face à Bordeaux

La joie de Kylian Mbappé après son but face à BordeauxAFP

Corentin Tolisso (milieu de terrain)

Pourquoi lui ? Parce qu'il signe sa meilleure saison. Avec 11 buts et 4 passes décisives, le milieu de l'OL a pris une dimension internationale. Son volume de jeu, son charisme et son leadership en font un Bleu en puissance. A l'image de sa grande prestation face à l'AS Rome (4-2) jeudi dernier… sous les yeux de Didier Deschamps.

Chances de le voir sélectionné : 20%. Lors de ses dernières listes, Didier Deschamps n'a retenu que 5 milieux défensifs. Trois sont incontournables aujourd'hui : Kanté, Pogba et Matuidi. Moussa Sissoko est un taulier du groupe et, s'il ne joue plus à Tottenham, Deschamps semble toujours lui accorder sa confiance. Excellent lors de sa première sélection en novembre, Adrien Rabiot devrait logiquement prendre le cinquième ticket.

La joie de Corentin Tolisso après son but face à la Roma

La joie de Corentin Tolisso après son but face à la RomaAFP

Steven N'Zonzi (milieu)

Pourquoi lui ? Parce qu'il est le joueur le plus utilisé par Séville. Cher à Unai Emery, il a parfaitement pris la suite de Grzegorz Krychowiak au poste de sentinelle. Sampaoli s'appuie sur le Français et si Séville signe une saison aussi aboutie, il a forcément sa part de responsabilité même s'il fut particulièrement effacé lors de la défaite à Leicester mercredi en 8e de finale retour de la Ligue des champions.

Chances de le voir sélectionné : 30%. Lui aussi souffre du casting cinq étoiles du milieu de terrain de l'équipe de France. Si Deschamps se refuse à lui faire confiance, il pourrait rejoindre la sélection congolaise.

Steven N'Zonzi.

Steven N'Zonzi.AFP

Moussa Dembélé (attaquant)

Pourquoi lui ? Parce qu'il est le buteur français le plus efficace en Europe cette saison avec 32 buts en 44 matches. Dembélé a marqué dans toutes les compétitions, y compris en Ligue des champions (5 buts) ou avec les Espoirs (4 buts en 4 sélections). Sous le maillot du Celtic Glasgow, il s'est imposé comme le meilleur buteur du championnat écossais dont il fut élu meilleur joueur en février.

Chances de le voir sélectionné : 10%. La concurrence immense au poste d'avant-centre. Les attaquants français sont en pleine forme et Deschamps devrait privilégier un retour de Lacazette plutôt que Dembélé.

Moussa Dembélé

Moussa DembéléAFP

Florian Thauvin (attaquant)

Pourquoi lui ? Thauvin reste que 4 buts et deux passes décisives lors de ses quatre dernières sorties en L1. Thauvin a enfin trouvé le chemin de la régularité avec l'OM.

Chances de le voir sélectionné : 10%. Beaucoup trop de concurrence au poste de milieu offensif. Payet, Dembélé, Martial, Coman, Fekir, Lemar voire Valbuena : les ailes des Bleus débordent de talent. Thauvin doit continuer à se rendre indispensable à Marseille et compter sur une baisse de forme de ses concurrents en Bleu. Pour l'heure, sa convocation est encore prématurée.

Florian Thauvin, buteur contre Nancy

Florian Thauvin, buteur contre NancyAFP

Tiémoué Bakayoko (milieu)

Pourquoi lui ? Parce que c'est un monstre. La paire qu'il forme avec Fabinho dans l'entrejeu explique en grande partie la belle saison de Monaco. Excellent en Ligue 1 et en Ligue des champions, Bakayoko a tout pour intégrer le groupe France dans un futur proche.

Chances de le voir sélectionné : 5%. Le joueur n'a toujours pas fait son choix entre la sélection ivoirienne et l'équipe de France. Bakayoko joue la montre et devrait communiquer sa décision avant la fin de saison. Même s'il choisit les Bleus, la concurrence est forte.

Tiémoué Bakayoko buteur lors de Monaco - Caen en Ligue 1 le 21 décembre 2016

Tiémoué Bakayoko buteur lors de Monaco - Caen en Ligue 1 le 21 décembre 2016AFP

0
0