Getty Images

Suède-France : Il faudra de grands Bleus pour faire ce petit pas vers la Russie

Il faudra de grands Bleus pour faire ce petit pas vers la Russie

Le 08/06/2017 à 22:25Mis à jour Le 09/06/2017 à 20:47

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE 2018 - L'équipe de France a l'occasion de creuser l'écart en tête du groupe A face à la Suède vendredi à Solna (20h45). Une victoire la placerait en position de force dans l'optique du Mondial en Russie. Mais elle aurait même encore plus de valeur tant l'opposition s'annonce coriace.

Le contexte

C'est le dernier effort à fournir avant les vacances, même s'il restera encore un match à disputer mardi face à l'Angleterre en amical, au Stade de France. Il ne sera en aucun cas aussi important que celui qui attend les Bleus en Suède. D'abord pour l'enjeu comptable dans l'optique d'une qualification pour la Coupe du monde 2018. Une victoire à Solna donnerait six longueurs d'avance aux hommes de Didier Deschamps sur les Suédois, leur plus sérieux rival dans cette campagne de qualification jusqu'ici. A quatre matches du verdict, ce serait un pas important de fait vers la Russie.

C'est aussi un test important pour les Bleus. En face, ils retrouveront un adversaire qui leur avait posé beaucoup de problèmes en novembre dernier au Stade de France (2-1). La Suède avait affiché un niveau collectif très intéressant et un style de jeu que la France n'affectionne pas particulièrement, avec une défense bien organisée et une qualité technique indéniable dans le secteur offensif. Battus sur un but contestable de Dimitri Payet, les Suédois méritaient mieux à Saint-Denis et cela ne les rendra que plus dangereux à Solna.

Dimitri Payet a brillé lors de France-Suède

Dimitri Payet a brillé lors de France-SuèdePanoramic

Il est d'autant plus intéressant que les Suédois ont confirmé leurs bonnes dispositions depuis ce revers subi en France. Ils restent ainsi sur une victoire de prestige sur le terrain du champion d'Europe en titre, le Portugal (2-3), après avoir passé deux cartons à la Biélorussie (4-0) et à la Slovaquie (6-0). La Suède affiche en 2017 une force de frappe offensive assez redoutable pour une défense tricolore qui n'a pas donné toutes les garanties jusqu'ici. A Solna, elle sera mise à rude épreuve.

Le regain de confiance acquis avec la large victoire face à une faible équipe du Paraguay vendredi (5-0) ne sera pas de trop pour les hommes de Didier Deschamps, qui avaient subi un sérieux coup d'arrêt en mars avec le revers concédé à domicile face à l'Espagne (0-2). Les Bleus devront afficher le même esprit de conquête. C'est le meilleur moyen pour eux d'exprimer pleinement leurs arguments offensifs. Et de se donner la possibilité de signer une victoire qui leur permettrait de passer un été plus tranquille.

Le joueur à suivre : Emil Forbserg

Le danger pour les Bleus viendra de lui. Ils avaient pu s'en rendre compte à l'aller, quand Emil Forsberg avait donné l'avantage à la Suède d'un superbe coup franc. Depuis, le stratège suédois n'a fait que confirmer sa remarquable saison. Forsberg a littéralement guidé le promu Leipzig vers une qualification directe pour la prochaine Ligue des champions en terminant, largement, en tête du classement des passeurs de Bundesliga avec 19 passes décisives. Un total qui fait de lui le meilleur passeur des cinq grands championnats. La France devra le surveiller. Au moins, elle est prévenue.

Vidéo - Forsberg, l'atout maître de la Suède

01:40

Trois stats à avoir en tête

26 : Avec 26 buts sous le maillot de l'équipe de France, Olivier Giroud n'est plus qu'à une unité de Karim Benzema, huitième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France. Et deux de Youri Djorkaeff, septième de ce classement. De quoi motiver le Gunner pour signer un autre triplé.

13 : C'est le nombre de buts inscrits par la Suède lors de ses trois derniers matches. Soit plus de quatre par rencontre. La retraite internationale de Zlatan Ibrahimovic l'été dernier a manifestement été bien digérée.

3 : Les trois derniers matches disputés à Solna entre la Suède et la France se sont tous terminés sur un résultat nul : 0-0 en amical en avril 1998, 1-1 en qualifications pour le Mondial 1994 en août 1993 et 1-1 en juin 1992 lors du championnat d'Europe.

Pascal Vahirua entre Jonas Thern et Roland Nilsson, lors du match Suède-France à l'Euro 92

Pascal Vahirua entre Jonas Thern et Roland Nilsson, lors du match Suède-France à l'Euro 92Getty Images

Ils ont dit

  • Raphaël Varane (défenseur de la France)
" Tout ne se joue pas sur ce match, mais on a envie de faire passer un message dans ce groupe"
  • Hugo Lloris (gardien et capitaine de la France)
" La Suède nous a posé des problèmes à l'aller. Elle a des joueurs qui peuvent faire la différence."

Vidéo - Lloris : ''On pouvait se poser des questions sans Zlatan ...''

00:54

Notre avis

Elle n'est pas décisive, mais c'est une étape déterminante sur le parcours des Bleus vers la Coupe du monde 2018. A tous les niveaux. La France a bien préparé ce rendez-vous, mais elle aurait tort de se reposer sur sa performance contre le Paraguay car c'est un tout autre adversaire qui l'attend. Elle a l'occasion en Suède pour frapper un grand coup dans le groupe A et se faciliter la suite de cette campagne de de qualification. A elle de la saisir. Elle en a les moyens.

0
0