AFP

PSG : Serge Aurier a rejoué avec la Côte d'Ivoire (ce qui fait le bonheur de Blaise Matuidi)

Aurier a rejoué avec la Côte d'Ivoire (ce qui fait le bonheur de Matuidi)

Mis à jourLe 26/03/2016 à 13:19

Publiéle 26/03/2016 à 12:59

Mis à jourLe 26/03/2016 à 13:19

Publiéle 26/03/2016 à 12:59

Article de Glenn Ceillier

Ecarté de l'équipe professionnelle du PSG depuis la mi-février, Serge Aurier a joué avec la Côte d'Ivoire ce vendredi lors des qualifications pour la CAN 2017. Le latéral droit, qui devrait retrouver le groupe parisien après la trêve internationale, a livré une prestation aboutie. Et ça a fait plaisir à Blaise Matuidi.

Serge Aurier a renoué avec la compétition. S'il avait déjà rejoué avec l'équipe réserve parisienne en CFA, le latéral droit, qui ne joue plus avec le PSG depuis la mi-février et son dérapage sur les réseaux sociaux, a signé son vrai retour vendredi avec la Côte d'Ivoire contre le Soudan, dans un match pour les qualifications de la Coupe d'Afrique 2017. Les Eléphants l'ont emporté (1-0). Et Serge Aurier a livré un match plein et s'est montré au point physiquement.

Solide en défense, le Parisien s'est aussi illustré en attaque avec ses débordements. S'il a manqué une grosse occasion en dévissant son tir face à un but vide (12e), c'est d'ailleurs de son côté qu'est venu le seul but du match, inscrit par Gervinho après une frappe de Salomon Kalou (34e).

Après avoir répondu aux attentes, Serge Aurier s'est ensuite illustré sur les réseaux sociaux. Mais de bonne manière cette fois-ci. Sur son compte Twitter, il a félicité Blaise Matuidi, omniprésent avec l'équipe de France contre les Pays-Bas (2-3) et auteur du but de la victoire des Bleus.

"Qui es-tu vraiment ? Félicitation mon frèro", a écrit l'Ivoirien. Matuidi, qui l’a soutenu devant la presse après son dérapage, n'a pas tardé à lui répondre : "Merci mon frère. Content que tu aies pu rejouer et hâte de te revoir parmi nous mon guerrier". Ça tombe bien : Aurier devrait retrouver le groupe professionnel du PSG après son retour de sélection.

0 commentaire
Vous lisez :