AFP

Qualifications à l'Euro Espoirs 2017 : Les Bleuets tenus en échec par la Macédoine (1-1)

Mal inspirés, les Bleuets laissent filer deux points

Le 28/03/2016 à 23:41

QUALIFS EURO ESPOIRS - Mauvaise opération lundi soir pour l'équipe de France Espoirs qui a été tenue en échec par la Macédoine sur la pelouse de la MMArena du Mans (1-1). Les Bleuets conservent tout de même provisoirement la tête de leur groupe, deux points devant l'Islande qui compte un match en moins.

Les Bleuets se sont révélés peu inspirés et ont subi un coup d'arrêt lundi soir dans leur course vers la qualification pour l'Euro Espoirs 2017. Visiblement en manque de fraîcheur sur la pelouse de la MMArena du Mans, ils ont dû se contenter d'un match nul devant des Macédoniens accrocheurs mais à leur portée (1-1).

Viktor Angelov a sanctionné le manqué de rigueur défensive des Bleuets en début de match (15e) mais son coéquipier Egzon Bejtulai leur a donné un sérieux coup de pouce en inscrivant un but contre son camp largement évitable (27e). La France reste en tête de son groupe mais ne compte que deux longueurs d'avance sur l'Islande et cinq sur la Macédoine qui comptent toutes deux un match de moins.

Après leur victoire sur l'Ecosse jeudi dernier (2-0), les Bleuets voulaient surfer sur leur bonne dynamique mais, pour cela, ils auraient dû beaucoup mieux entrer dans leur match. Surpris par l'entame hargneuse de leurs adversaires, ils ont fait preuve d'un évident manque de rigueur défensive en l'absence d'Aymeric Laporte, victime d'une fracture à la cheville droite contre les Ecossais. Dès le quart d'heure de jeu, la charnière Kimpembe-Gbamin a oublié Viktor Angelov dans l'axe et l'avant-centre a pu tromper Thomas Didillon d'une reprise précise, après un centre venu de la droite (0-1, 15e).

Dembélé brillant, puis décevant

Le but macédonien a au moins servi d'électrochoc pour les joueurs de Pierre Mankowski qui se sont enfin mis à jouer vers l'avant. Corentin Tolisso a envoyé son long coup franc juste à côté de la lucarne (18e), puis Ousmane Dembélé a manqué de réalisme en plaçant sa reprise au point de penalty sur le poteau d'Aleksovski (22e). Mais heureusement il y a eu le coup de pouce de Bejtulai, qui a complètement raté son renvoi de la tête sur un centre français qui semblait anodin, et a trompé son propre gardien en pleine lucarne (1-1, 27e).

Remis dans le bon sens par un défenseur adverse, les Tricolores ont poussé fort et se sont montrés très percutants. Malheureusement, Sébastien Haller (29e, 43e) ou Adrien Rabiot (33e, 35e) n'ont pas su convertir la domination française au tableau d'affichage avant la pause. Ensuite, la seconde période s'est révélée beaucoup plus brouillonne pour des Bleuets fatigués et en manque évident de liant.

Percutant durant les 45 premières minutes, le prodige rennais Dembélé a illustré ce déclin athlétique et technique en enchaînant les contrôles ratés, les mauvais choix et les passes peu précises. Les changements tardifs opérés par Mankowski n'ont pas porté leurs fruits et, malgré un regain de volonté en toute fin de match, les jeunes Français ne sont pas parvenus à s'imposer.

Avec un prochain match en Ukraine au mois de septembre, le sélectionneur et ses protégés auront tout le temps de travailler leurs automatismes pour aborder le sprint final de ces éliminatoires avec sérénité.

0
0