AFP

Euro 2016 : l'Ukraine domine la Slovénie (2-0) en barrage aller

Avec deux buts d'avance, l'Ukraine a (normalement) pris une option

Le 14/11/2015 à 19:55Mis à jour Le 14/11/2015 à 20:25

BARRAGE EURO 2016 - Chez elle, à Lviv, l'Ukraine a dominé la Slovénie (2-0) en barrage aller. Il lui restera à finir le travail mardi. Mais il y a deux ans, elle abordait le match retour avec le même matelas face à la France. Pour finalement ne pas voir le Mondial.

Les Ukrainiens sont bien partis pour mettre fin à la malédiction. Jusqu'à présent jamais qualifiés pour une compétition internationale en passant par les barrages éliminatoires, les hommes de Mikhail Fomenko ont mis un pied à l'Euro 2016. Devant un public bruyant à Lviv, les Ukrainiens ont disposé aisément de la Slovénie (2-0) dans une rencontre globalement à sens unique.

Longtemps dominateurs dans la possession, ils ont disposé de bien plus nombreuses occasions et ont su se montrer plus réalistes. Ce match haché a ainsi vu Andriy Yarmolenko, l'un des meilleurs ukrainiens de la rencontre, inscrire le premier but (1-0, 22e). L'attaquant Yevhen Seleznoyv a fait le break au retour des vestiaires (2-0, 54e). Le match retour aura lieu mardi.

En mettant le pied sur le ballon, les Ukrainiens ont d'entrée tenté d'imposer leur rythme à ce match aller, devant des Slovènes bien destinés à tenter leur chance en contre. Pourtant, malgré les errements de la défense ukrainienne, jamais les hommes de Srecko Katanec (privé du Stéphanois Robert Beric) n'ont su en profiter, à l'image d'un immense contrôle raté par Novakovic avant la pause.

Le souvenir des Bleus

Après l'ouverture du score par Yarmolenko, auteur d'un excellent crochet devant trois défenseurs, les Ukrainiens ont, eux, continué de pousser devant le but du portier Handanovic, obligé de sortir plusieurs parades pour éviter une déroute à sa sélection. S'ils ont dû attendre la 54e minute pour prendre définitivement l'avantage par Seleznoyv au terme d'une belle relance, les Ukraniens ont su gérer pour conserver leur belle avance.

En maîtrisant ainsi leur adversaire, les Ukrainiens ont bien vu, en plus d'avoir validé une partie de leur billet pour la compétition européenne, qu'ils étaient au-dessus des Slovènes, dépassés ce samedi soir malgré un engagement conséquent. Mais attention au surplus de confiance... Le sélectionneur Fomeko se souvient probablement, qu'en 2013, la France avait perdu le barrage aller sur le même score, à Kiev. Et les Bleus avaient quand même forcé les barrages pour aller à la Coupe du monde. Les Ukrainiens devront donc arriver méfiants en Slovénie, mardi, au moment d'aller chercher, enfin, leur première qualification en barrages.

0
0