AFP

Robert Pires, dernier champion du monde 1998 en activité, prend sa retraite

Pires, dernier champion du monde 1998 en activité, prend sa retraite

Le 25/02/2016 à 15:12

A 42 ans, Robert Pires a officialisé sa retraite, sur beIN Sports, après plus d'une année sans jouer. Milieu offensif révélé à Metz, il a notamment évolué à Marseille et à Arsenal. Il a effectué sa dernière expérience professionnelle en Inde. Pires était le dernier champion du monde 1998 encore en activité.

Il était l'ultime rescapé. Avant lui, les vingt-deux champions du monde 1998 avaient tous dit stop, l'un après l'autre. Jeudi, Robert Pires a officiellement raccroché les crampons. Officiellement, car l'ancien milieu offensif d'Arsenal n'a plus joué le moindre match depuis plus d'un an.

Cette annonce, l'ancien international, 14 buts en 79 sélections, l'a faite sur BeIn Sports, où il est consultant :

" J'ai 42 ans donc un moment donné il faut arrêter, il faut dire 'stop' et puis surtout il faut laisser la place aux jeunes. Ma dernière expérience c'était en Inde."

Formé à Reims, Pires s'est révélé au FC Metz. Il y a disputé 198 matches entre 1993 et 1998. Avec, à la clé, une Coupe de la Ligue (1996) et un titre de vice-champion de France (1998).

Dans la foulée de la Coupe du monde 1998, remportée avec les Bleus, il a ensuite porté le maillot de l'OM pendant deux saisons. Bilan : encore une place de dauphin en D1, agrémentée d'une finale de Coupe de l'UEFA, perdue face à Parme (3-0).

Arsenal, ses plus belles années

C'est à Arsenal, qu'il rejoint juste après un Euro 2000 victorieux, que Pires explose. Il s'impose comme un élément incontournable des Gunners. Six saisons à peine freinées par une grave blessure au genou, au printemps 2002, pour étoffer son palmarès.

A Londres, il gagne deux fois la Premier League (2002, 2004). Soulève deux Cups (2003, 2005). Et atteint la finale de la Ligue des champions 2006. Cette finale au Stade de France, perdue face au Barça (2-1), il ne la jouera que dix-huit minutes. L'expulsion de Jens Lehmann pousse Arsène Wenger à sortir prématurément son numéro 7.

Visuel Pirès

Pires passera ensuite quatre ans en Espagne, terre de ses racines. Son expérience à Villarreal se soldera par un nouveau titre de vice-champion, en 2008. Sa dernière saison au haut niveau date de 2010-2011. Ou plutôt, sa dernière demi-saison : sous les ordres de Gérard Houllier, il jouera six mois à Aston Villa, le club de Birmingham. Avant une ultime pige en Indian Super League, au FC Goa.

0
0