Serie A : L'Italie attend Mario Balotelli (AC Milan)

L'Italie attend Balotelli
Par Eurosport

Le 02/02/2013 à 23:16

Le retour au pays de Mario Balotelli provoque de premières éruptions. Et ce n'est que le début pour l'enfant terrible du calcio, prêt à retrouver les terrains de Serie A contre l'Udinese.

Milan n'a pas oublié la folie qui peut entourer Mario Balotelli. Et si certains ont été touchés d'amnésie, le retour de l'attaquant formé à l'Inter a vite réveillé les mémoires. À peine arrivé à Milan, Mad Mario, à son insu, a déjà provoqué du grabuge. Mercredi soir, les célébrations des quelque 300 supporters venus l'accueillir ont vite dégénéré. Un incident mineur (un jet de bouteille en verre, semble-t-il) a tout fait basculer : les chants ont laissé l'espace sonore aux cris et au fracas des affrontements entre supporters et policiers anti-émeutes. Jets de projectiles et fumigènes d'un côté, coups de matraque et lacrymos de l'autre. La soirée, bien commencée, a ramené Balotelli vers les tourments que l'Italie connaît trop bien.

" Évidemment, ils vont me siffler "

From Official Website

Berlusconi a ravalé ses paroles désobligeantes, pas l'Italie. Avant qu'il ne rejoigne l'Angleterre, Balotelli était régulièrement escorté de chants appelant à sa mort, insultant sa mère et proclamant "il n'y a pas de noirs italiens". Déjà, les supporters de l'Inter préparent le retour du "traître". "Évidemment, ils vont me siffler mais ça ne fait rien", anticipe Balo, qui a déjà connu la vindicte de Giuseppe Meazza pour avoir jeté le maillot nerazzuri à terre un soir de défaite contre le Barça. Aujourd'hui, le ressentiment des supporters intéristes se partage entre le joueur et les dirigeants, coupables d'un mercato décevant. Fidèle à son habitude, Balotelli n'en a cure. "Si je marque dans le derby, je célèbrerai", annonce-t-il. Rendez-vous est pris pour le 24 février.

0
0