Panoramic

Totti se lâche : "Mes rapports avec Spalletti ? Je dirais bonjour-bonsoir"

Totti se lâche : "Mes rapports avec Spalletti ? Je dirais bonjour-bonsoir"
Par AFP

Mis à jourLe 20/02/2016 à 22:16

Publiéle 20/02/2016 à 22:07

Mis à jourLe 20/02/2016 à 22:16

Publiéle 20/02/2016 à 22:07

Article de AFP

SERIE A - Francesco Totti, légende de l'AS Rome et du football italien, a fait part samedi de son mal-être et a adressé quelques reproches à son entraîneur Luciano Spalletti, qui le fait très peu jouer. "Je me sens mal", a-t-il notament déclaré, demandant "le respect normal compte tenu de ce qu'[il] a donné à ce club".

Francesco Totti n'apprécie pas la situation dans laquelle il se trouve. Et il en a fait part à la RAI au cours d'une interview dont un extrait a été diffusé samedi. "Je me sens encore footballeur et je veux jouer. Ma blessure est terminée, je vais bien, et si je ne joue pas, c'est uniquement lié au choix de l'entraîneur", a-t-il déclaré.

"Je ne suis pas là pour dire que je veux jouer, je ne l'ai jamais fait et je ne vais pas commencer maintenant. (...) Mon contrat se termine en juin et je verrai alors ce qui peut se passer, parce que je ne peux pas rester comme ça. Je me sens mal, ainsi que les gens qui m'entourent", a ajouté l'Italien aujourd'hui âgé de 39 ans.

Francesco Totti face à Gary Medel
Francesco Totti face à Gary Medel - Imago

Totti a fait toute sa carrière avec l'AS Rome, avec laquelle il a débuté en Serie A en 1993. Aucun joueur n'a plus souvent porté le maillot giallorosso ni marqué plus souvent que lui pour le club. Mais il joue moins depuis quelques saisons, et presque plus depuis l'arrivée en janvier de Luciano Spalletti à la place de Rudi Garcia.

"Mes rapports avec Spalletti ? Je dirais bonjour-bonsoir. Mais j'ai de l'estime pour lui en tant que personne et en tant qu'entraîneur. Mais c'est vrai que j'aurais préféré qu'il me dise en face des choses que j'ai lues dans les journaux", a expliqué Totti. "Comment me gérer ? Mieux que ça, ça serait bien pour tout le monde. Pour que je reçoive le respect normal compte tenu de ce que j'ai donné à ce club et à cette équipe", a estimé le capitaine de la Roma, qui doit rencontrer au mois de mars le président du club, James Pallotta, basé aux Etats-Unis.

"Je dirai ce que j'ai à dire et lui fera pareil, en espérant que tout le monde s'y retrouvera. Ce que j'attends de cette rencontre, c'est que l'on soit correct avec moi", a-t-il conclu.

0 commentaire
Vous lisez :