AFP

La Juve s'offre un 10 sur 10, la Roma de Spalletti débute par un nul

La Juve s'offre un 10 sur 10, la Roma de Spalletti débute par un nul
Par AFP

Le 17/01/2016 à 23:23

SERIE A - Avec un doublé de Dybala et sans Pogba - laissé sur le banc -, la Juventus a écrasé Udinese (4-0) pour signer sa dixième victoire de rang en Serie A. Pour la première de Luciano Spalletti sur le banc, l'AS Rome a concédé le nul sur sa pelouse face au Hellas Verone, lanterne rouge du championnat (1-1).

Le changement d'entraîneur n'a pas porté ses fruits à l'AS Rome, accrochée dimanche à domicile par le Hellas Vérone (1-1) malgré l'arrivée de Luciano Spalletti, alors que la Juventus Turin gagne encore et toujours avec une 10e victoire d'affilée lors de la 20e journée de Serie A.

La même Roma avec Spalletti

Il faudra bien sûr un peu de temps pour juger des effets du travail de Luciano Spalletti mais trois jours après son arrivée et quatre jours après le départ de Rudi Garcia, l'AS Rome n'a pas beaucoup changé. Toujours brouillonne, en mal de confiance et un peu suspecte au plan athlétique, l'équipe romaine a été tenue en échec sur son terrain par le Hellas Vérone, dernier du classement et qui n'a pas gagné un seul match en 20 journées.

Comme souvent avec Garcia, la Roma avait pourtant ouvert le score, via Nainggolan, joliment servi d'une talonnade par De Rossi (41e). Mais comme c'était également trop fréquent avec le technicien français, la Roma n'a pas su conserver cet avantage et Vérone a égalisé par Pazzini sur un penalty concédé par Castan, dont le retour comme titulaire n'a pas été un triomphe.

Pour le reste, Spalletti a troqué le 4-3-3 de Garcia pour un 4-2-3-1 glissant parfois en un 4-4-2 qui penchait dangereusement à droite, et Dzeko a continué à manquer beaucoup d'occasions. Le retour de Spalletti n'a pas non plus suffi à ramener les tifosi de la Roma au Stadio Olimpico et les supporters se sont surtout enthousiasmés pour les buts de Bologne face à la Lazio (2-2) annoncés sur l'écran géant. Le résultat, c'est que la Roma (5e) n'avance plus. Avec trois matches nuls d'affilée (cinq lors des six dernières journées), les Giallorossi sont désormais à neuf points du leader, Naples.

La Juventus en balade

La Juventus a quant à elle fait honneur au nouveau stade du Frioul en infligeant à son hôte, l'Udinese, un spectaculaire 4-0. C'est la 10e victoire consécutive pour les Turinois, chacun de ces dix succès venant un peu plus confirmer le statut de favorite pour le titre de l'équipe de Massimiliano Allegri. La "Vieille Dame" reste deuxième à deux points de Naples, mais son expérience de la victoire - elle est quadruple tenante du titre - est incomparable. Le choc face à la Roma dimanche prochain sera en tous cas intéressant.

Dimanche face à une Udinese dépassée et réduite à 10 avant la demi-heure, la Juve a même pu se passer sans problème de ses Français Patrice Evra et Paul Pogba. Sa victoire porte encore une fois la signature du formidable Paulo Dybala, auteur d'un doublé et d'une passe décisive pour Khedira. Le jeune Argentin (22 ans) en est à 11 buts et sept passes décisives en championnat, alors qu'il n'a pas énormément joué en tout début de saison.

Le Milan accroche le scalp de la Viola

Sa première victoire de référence de la saison, l'AC Milan la tient enfin. Les Rossoneri ont battu la Fiorentina dimanche soir (2-0), alors qu'ils avaient perdu au match aller, contre Naples, la Juventus et l'Inter. Ils en profitent pour remonter à la sixième place de Serie A, même si Sassuolo pourrait repasser devant à la faveur de son match en retard. Carlos Bacca, avec son neuvième but en championnat, a ouvert le score dès la 4e minute. Il a été imité à la 88e par Kevin Prince Boateng, revenu en Lombardie lors de ce mercato d'hiver et entré à la 79e minute. A la grande joie de Sinisa Mihajlovic et au grand désarroi de Paulo Sousa, dont l'équipe manque l'occasion de grimper sur le podium, aux dépens de... l'Inter.

0
0