AFP

Tout le plaisir est pour l'AC Milan, vainqueur de l'Inter (3-0)

Tout le plaisir est pour l'AC Milan

Le 31/01/2016 à 23:27

SERIE A - Le derby de la Madonnina a souri aux Rossoneri, larges vainqueurs des Nerazzurri (3-0), dimanche en clôture de la 22e journée. L'AC Milan, qui n'avait plus marqué trois buts face à l'Inter depuis 2011, s'est bien rattrapé et pointe à la 6e place, à cinq longueurs de son adversaire du soir (4e).

L’AC Milan se relance totalement dans la course à l’Europe. Larges vainqueurs (3-0) du 216e derby della Madonnina face à l’Inter, les joueurs de Sinisa Mihajlovic reviennent à seulement six points du podium et de la Ligue des champions. Emmenés par un très bon Alex, premier buteur, les Milanais ont longtemps été malmenés par des Interistes, trop maladroits - à l’instar d’Icardi qui a touché le poteau sur penalty (70e) -, avant de faire preuve d’un grand réalisme en seconde période. L’inter continue sa dégringolade au classement et voit le duo de tête Naples-Juventus s’éloigner inexorablement.

En deux minutes, ce derby a choisi son camp. Pourtant, à vingt minutes de la fin, tout semblait encore possible. D'accord, l’AC Milan menait alors 1-0 depuis la 34e minute grâce à Alex, dont le coup de tête sur un centre d’Honda n’avait laissé aucune chance à Handanovic.

Le réalisme a fait la différence

D'accord, l’Inter avait clairement manqué d’application jusque-là et pêché dans la finition (6e, 8e, 34e). Et quand les joueurs de Mancini ont trouvé le cadre, ils sont tombés sur le très jeune Donnarumma (16 ans), qui s'est notamment interposé avec brio face à Icardi (70e). Sauf que sur son arrêt, le ballon est revenu sur l’Argentin, accroché dans la surface par Alex. Penalty. Icardi s'est élancé et a trouvé le poteau. Un tournant. Car, deux minutes plus tard seulement, sur un contre rapide mené par Honda, le Japonais a décalé Niang dont le centre a trouvé Bacca, plus prompt que Miranda (72e, 2-0).

Le break fait, l’Inter a complètement coulé, dans ses intentions de jeu comme dans son application défensive. Et c’est sur une nouvelle perte de balle de Brozovic, décevant ce dimanche, que l’AC Milan a creusé l’écart. Un nouveau contre, un joli numéro de Bonaventura, passeur décisif pour Niang qui s’y est repris à deux fois pour inscrire le troisième but (77e). Et sans un grand Handanovic, auteur d’une parade énorme devant Bacca (80e), le score aurait pu être encore plus lourd. Si l’Inter ne se reprend pas, la deuxième partie de saison risque d’être longue. Et décevante au final…

Le tifo des ultras milanais avant le derby contre l'Inter, dimanche 31 janvier 2016

Le tifo des ultras milanais avant le derby contre l'Inter, dimanche 31 janvier 2016Panoramic

0
0