AFP

Serie A : La Juventus écrase Palerme (4-1) et signe une 29e victoire de rang à domicile

Dybala et la Juve continuent d'engranger

Le 17/02/2017 à 22:45Mis à jour Le 17/02/2017 à 23:04

SERIE A - La Juventus a signé une 29e victoire de rang à domicile en championnat, vendredi en ouverture de la 25e journée, en écrasant Palerme (4-1). Paulo Dybala a notamment inscrit un doublé pour permettre à la Vieille Dame de prendre, provisoirement, dix points d'avance sur son dauphin, l'AS Roma.

A cinq jours de son 8e de finale aller de Ligue des champions à Porto, la Juventus Turin pouvait remercier le calendrier de lui avoir offert un adversaire aussi peu dangereux (18e, 14 points) que Palerme. Facile leader de Serie A, la Juve n’a pas tremblé (victoire 4-1), faisant parler son efficacité légendaire, principalement sur coups de pied arrêtés mais aussi en fin de match.

Dybala, une histoire de coup franc

L’histoire d’amour entre les coups francs et ce match a débuté dès la cinquième minute de jeu quand Dybala enroulait un amour de frappe du pied gauche qui venait mourir sur le poteau droit d’un Posavec largement battu. Seulement six minutes plus tard, Adelkovic allait chercher le même Dybala très haut et commettait la faute. Sur le coup franc qui suivait, Higuain gênait assez le portier adverse pour permettre à Marchisio d’envoyer le ballon dans le but vide et dans le lucarne gauche (13e).

Les Bianconeri maîtrisaient mais se sont fait peur sur une frappe en angle très fermé de Nestorovski qui oblige Buffon à la parade (18e). Une frayeur qui poussait les Turinois à chercher le break. Posavec retardait l’échéance en déviant un centre de Dybala pour Khedira mais il ne pouvait rien sur le deuxième coup de pied arrêté de Dybala dans ce match. A droite de la surface, la pépite turinoise a trouvé la lucarne droite et a marqué face à son ancien club (40e).

Allegri fait tourner

A l’abri, la Juventus s'est permis de faire tourner juste après la pause. Lemina remplaçait Khedira et, plus tard, Sturaro et Marchisio laissaient eux aussi leur place. Des mouvements qui n’empêchaient pas la Juventus d’enfoncer un peu plus le clou sur une action collective d’école conclue par un échange entre Dybala et Higuain et un ballon piqué de l’Argentin pour son 19e but de la saison (63e). La messe était dite à une demi-heure de la fin et la Juventus, pour laquelle Leonardo Bonucci disputait son 300e match, pouvait tranquillement se tourner vers son rendez-vous au Portugal, mercredi.

La fin de match était moins rythmée mais non moins intéressante. Un vent de frayeur parcourait le stade quand Posavec retombait inerte après un choc avec Goldaniga. Plus de peur que de mal pour le gardien de Palerme qui reprenait sa place. Dybala ajoutait encore un but à l’addition sur un service parfait d’Higuain d’une talonnade à l’entrée de la surface (90e) alors que Chochev réduisait l’écart dans les arrêts de jeu et de la tête (90e+3.)

Avec ce 29e succès consécutif à domicile en championnat, son 31e match sans défaite dans son antre, la Juventus porte provisoirement à dix points son avance sur la Roma en tête de la Serie A. Une soirée on ne peut plus tranquille et parfaite.

0
0