Getty Images

Supercoupe d'Espagne : Le Real Madrid prend une option en gagnant à Barcelone (1-3)

Contre ce Real Madrid, le Barça n'y arrive plus

Le 13/08/2017 à 23:51Mis à jour Le 14/08/2017 à 00:26

SUPERCOUPE D'ESPAGNE - Le Real Madrid a frappé un grand coup. Ce n'était certes que le match aller d'une compétition mineure dans la saison espagnole, mais c'était un Clasico. Et les Merengue ont battu le Barça en Catalogne sur un score relativement large (1-3). Piqué, contre son camp, Cristiano Ronaldo - avant d'être expulsé - et Marco Asensio, ont donné la victoire aux hommes de Zinédine Zidane.

Pendant que le PSG étrennait sa nouvelle recrue Neymar à Guingamp, le FC Barcelone entamait le premier acte de la vie sans la star brésilienne. Mais Neymar ou pas, la donne ne semble pas avoir changé en Espagne : il y a toujours une classe d'écart avec le Real Madrid. Sur la pelouse du Camp Nou, ce dimanche, le Real Madrid a pris une grosse option sur la Supercoupe d'Espagne (1-3), au terme d'un match aller un peu fou.

Après une première période verrouillée mais animée par une intensité dans les contacts qui rappelaient énormément les clasicos du temps de Mourinho et Guardiola (5 cartons distribuées en 40 minutes), le match a pris une tout autre tournure en seconde période, lorsque Gérard Piqué déviait dans son but un centre de Marcelo (0-1, 50e). Plutôt dominé, le Barça s'est mis alors à jouer plus haut. Et à force de pousser, les joueurs de Valverde ont obtenu un penalty généreux transformé par Messi pour une faute de Navas sur Suarez (1-1, 77e).

CR7 a tout vécu

La suite ? Une fin de match complètement folle, dont Cristiano Ronaldo fut l'acteur principal. Entré en jeu à la place de Benzema (58e), le Portugais est passé par totues les émotions en l'espace de deux minutes. D'abord, il a donné l'avantage au Real sur une frappe merveilleuse du droit à l'entrée de la surface après un contre rondement mené (1-2, 80e). Ensuite, il a récolté un carton jaune pour avoir retiré son maillot et exposé de manière un peu trop véhémente sa musculature. Quelques secondes plus tard, il a été expulsé de manière assez sévère pour une simulation après un contact avec Umtiti.

Déjà vainqueur de la Supercoupe d'Europe face à Manchester United en début de semaine, le Real Madrid est bien parti pour poursuivre son hégémonie nationale et continentale : en marquant une troisième fois par Asensio dans le temps additionnel d'une frappe limpide du gauche à la suite d'un nouveau contre, les Madrilènes ont pris un avantage important. Mais ils devront faire sans Cristiano Ronaldo au retour, suspendu mercredi. Mais rien n'est encore complètement joué : renverser des situations mal embarquées n'a jamais vraiment fait peur aux Catalans... Remontada ?

0
0