AFP

La valse des candidats à la succession de Luis Enrique bat son plein

La valse des candidats à la succession de Luis Enrique bat son plein

Le 16/02/2017 à 14:10Mis à jour Le 16/02/2017 à 14:12

TRANSFERTS - Sous pression après la claque reçue face au PSG, Luis Enrique ne s'est pas encore prononcé sur son avenir, lui qui arrive en fin de contrat en juin prochain. Sa succession n'a en tout cas jamais été autant d'actualité.

Deux jours après la leçon reçue au Parc des Princes, la Catalogne a toujours la gueule de bois. Et un homme titube plus que les autres : Luis Enrique. Désigné comme le principal responsable du naufrage barcelonais, l'Asturien fait la Une de tous les quotidiens sportifs catalans ce jeudi.

Luis Enrique va bientôt trancher

En fin de contrat en juin prochain, Luis Enrique n'a en effet pas encore fait part de sa décision pour la saison prochaine. Ses dirigeants souhaitent-ils de toute façon le conserver ? Oui, à en croire le quotidien Mundo Deportivo, bien conscient toutefois que cette confiance pourrait s'altérer rapidement en fonction du match retour face au PSG et des résultats en Liga d'ici-là, le club barcelonais comptant à ce jour un point de retard sur le Real Madrid, qui a joué deux matches de moins.

Vidéo - Enrique : "Paris a été meilleur avec et sans le ballon, c'est un match désastreux pour nous"

00:33

La relation qu'entretient Luis Enrique avec son vestiaire pourrait aussi avoir un impact, à l'heure où ses choix tactiques et son approche du match face au PSG ont été publiquement remis en cause par certains cadres, dont Sergio Busquets. Initialement, Luis Enrique avait en tout cas prévu de faire le point avec ses dirigeants après le match retour contre le PSG, le 8 mars prochain. L'autre quotidien sportif catalan Sport pense que l'humiliation subie à Paris pourrait finalement pousser le club et Luis Enrique à retarder leurs discussions de quelques semaines.

Koeman ou Sampaoli pour le remplacer ?

En attendant, les spéculations concernant la succession de "Lucho" vont déjà bon train. En Espagne, Ernesto Valverde (Athletico Bilbao) et Jorge Sampaoli (Séville FC) sont vus comme des candidats crédibles au banc du Barça la saison prochaine. De l'autre côté de la Manche, on pense que Ronald Koeman, l'entraîneur néerlandais d'Everton passé par le Barça de 1989 à 1995, peut lui aussi prétendre à rejoindre le Camp Nou. En novembre dernier, Luis Enrique glissait lui-même un nom, celui d'Eusebio Sacristán, actuel coach de la séduisante Real Sociedad, cinquième de Liga. Un homme passé lui aussi par le Celta Vigo et qui avait succédé à un certain Luis Enrique à la tête du Barça B, en 2011.

0
0