Getty Images

PSG, Milan, Barça… Nos gagnants et nos perdants du mercato

PSG, Milan, Barça… Nos gagnants et nos perdants du mercato

Le 02/09/2017 à 13:57

TRANSFERTS - Le mercato est terminé. Et forcément, certains clubs en sortent grandis pendant que d'autres ont laissé des regrets à leurs supporters. En Europe, on a retenu nos gagnants et nos perdants à l'issue de cette fenêtre des transferts.

Nos gagnants

  • PSG

Il faudra peut-être attendre les prochains mois ou octobre 2018 pour savoir si Paris va tomber sous le joug de l'UEFA et de son fair-play financier après ce mercato tonitruant. Mais le PSG a chamboulé l'ordre établi durant l'été. En réglant la clause libératoire XXL de Neymar puis en attirant Kylian Mbappé, qui faisait saliver des géants européens, le club parisien a été le grand animateur du marché. On attend de voir sur le plan sportif car Paris n'a pas pu se renforcer au milieu. Mais sur le plan marketing et de l'image, c'est déjà un coup de maître.

Neymar

NeymarGetty Images

  • Manchester United

Encore une fois, José Mourinho n'a pas à se plaindre de ses dirigeants. Le technicien portugais a obtenu les cibles prioritaires dont il rêvait. Si Zlatan Ibrahimovic a finalement rempilé, Romelu Lukaku a débarqué contre 85 millions d'euros. Man U tient ainsi un attaquant habitué à la Premier League et prolifique. L'ancien joueur de Chelsea, Nemanja Matic, a lui venu équilibrer le milieu mancunien, au grand bonheur du Mou qui l'apprécie tant. Au final, les Red Devils semblent clairement plus forts que la saison passée.

La joie de Romelu Lukaku après son but contre West Ham.

La joie de Romelu Lukaku après son but contre West Ham.Getty Images

  • AC Milan

La Juventus Turin a peut-être du souci à se faire. L'AC Milan a décidé de se donner les moyens pour revenir sur le devant de la scène. Avec en vedette Leonardo Bonucci - recruté à la Juventus contre 40 millions d'euros -, le club lombard, boosté par l'arrivée d'un propriétaire chinois, a dépensé près de 200 millions d'euros pour assouvir ses désirs de retour au sommet. L'effectif des Rossoneri n'a plus rien à voir. Et est alléchant.

Leonardo Bonucci, Milan, Serie A 2017-2018, Getty Images

Leonardo Bonucci, Milan, Serie A 2017-2018, Getty ImagesGetty Images

  • Monaco

Bien sûr, il reste un petit flou sur ce que va donner le sportif. Mais il ne faut pas oublier que cela rentre dans la logique de Monaco. Et cet été, l'ASM a très bien vendu. Benjamin Mendy pour 57.5 millions, Bernado Silva pour 50 millions, Tiémoué Bakayoko pour 40 millions et bien sûr Kylian Mbappé qui a été prêté et devrait être vendu pour 180 millions d'euros la saison prochaine.

Avec ce trésor de guerre, l'AS Monaco a pu poursuivre sa logique de recruter des jeunes talents dans l'espoir de les faire progresser et de les revendre à prix d'or. On pense à Keita Baldé, Youri Tielemans, Adama Diakhaby ou encore Jordi Mboula. Sportivement, il y a un flou même si l'ASM a gardé des cadres. Mais ça donne envie de suivre encore Monaco cette saison.

Keita Baldé, Vadim Vasilyev - Monaco 2017

Keita Baldé, Vadim Vasilyev - Monaco 2017 Eurosport

Nos perdants

  • Barcelone

C'est surement le grand perdant de ce marché des transferts. Et le PSG y est pour beaucoup. Le Barça s'est d'abord cassé les dents sur le dossier Marco Verratti. Et ensuite, Paris a fait sauter la clause libératoire de Neymar. Les dirigeants catalans ne s'y attendaient pas. Au final, ils ont tenté de réagir. L'arrivée d'Ousmane Dembélé a bien sûr apaisé certains supporters. Mais les Blaugrana ont dépensé beaucoup pour l'attirer. Tout comme pour Paulinho, qui laisse sceptique beaucoup de Barcelonais. L'incapacité du Barça à arracher Philippe Coutinho à Liverpool n'a rien arrangé à cette impression de mercato manqué. A tel point qu'une campagne a été lancée par certains socios pour déposer une motion de censure contre Josep Maria Bartomeu, qui a en vain tenté d'attirer Angel Di Maria dans les dernières heures du mercato en Espagne.

Ousmane Dembélé, FC Barcelone

Ousmane Dembélé, FC BarceloneGetty Images

  • Chelsea

Chelsea a beaucoup tenté. En vain. Romelu Lukaku a été approché. Alex Oxlade-Chamberlain aussi. Tout comme Fernando Llorente ou encore Ross Barkley. Au final, les Blues se sont rabattus sur Alvaro Morata, Antonio Rüdiger, David Zappacosta et Danny Drinkwater. Mais seul Tiémoué Bakayoko semblait faire figure de premier choix dans l'esprit d'Antonio Conte, le technicien italien des Londoniens. Pour les champions d'Angleterre en titre, ce n'est pas à la hauteur des espérances.

  • Arsenal

Après sa saison décevante finie sans Ligue des champions, Arsenal était attendu au tournant. Beaucoup pensaient que les Gunners allaient mettre la main au portefeuille. Ils l'ont fait en lâchant 53 millions d'euros pour Alexandre Lacazette. Mais les supporters londoniens s'attendaient à plus. Beaucoup plus. Au final, la vraie réussite d'Arsenal dans ce mercato ? Avoir conservé Alexis Sanchez.

Alexis Sánchez (FC Arsenal)

Alexis Sánchez (FC Arsenal)Eurosport

0
0