Grand Prix d'Abou Dabi - Sebastian Vettel, la remontée fantastique

Vettel, la remontée fantastique
Par Eurosport

Le 04/11/2012 à 22:07Mis à jour Le 04/11/2012 à 22:12

Parti des stands, Sebastian Vettel (Red Bull) a terminé sur le podium dimanche à Abou Dabi. Une performance qui lui permet de conserver dix points d'avance en tête du championnat.

Fernando Alonso (Ferrari) a certainement dû se pincer lorsqu'il a vu Sebastian Vettel (Red Bull) franchir la ligne en troisième position, dimanche à Abou Dabi. Trop concentré sur sa propre course, l'Espagnol a reconnu qu'il n'avait pas regardé la remontée de l'Allemand. Parti de la voie des stands, ce dernier a réalisé une performance exceptionnelle, bien aidée il est vrai par la neutralisation du Grand Prix à deux reprises. Pourtant, sur le podium, quelques instants après l'arrivée, il assurait y avoir cru dès le départ. "Je pensais que le podium était atteignable", a-t-il répondu mi-sérieux, mi-souriant, à une question de David Coulthard, préposé aux interviews sur le podium.

Cette troisième place, Vettel l'a atteinte en signant un dernier dépassement sur Jenson Button (McLaren) à quelques tours de l'arrivée. Avant, c'est un véritable concours de circonstances favorables qui lui ont souri. Dont les deux neutralisations donc. Lors de l'entrée de la première voiture de sécurité, il en a profité pour passer des pneus tendres et changer un aileron avant abimé après un contact avec Bruno Senna et avec...un panneau sur le bord de la piste. "Je n'étais peut-être pas assez vigilant derrière la voiture de sécurité. J'ai commis une erreur lorsque Daniel (Ricciardo) a ralenti devant moi alors que je faisais chauffer mes gommes. Ça m'a surpris. J'ai dû tourner sur la droite et j'ai heurté le panneau indiquant la zone DRS", a-t-il expliqué.

Vettel : "Tout peut arriver"

Reparti loin derrière, il est une nouvelle fois remonté jusqu'à la deuxième place. Après un dernier arrêt aux stands, il est reparti quatrième avant que la deuxième neutralisation ne lui permette de se rapprocher des pilotes de tête et de dépasser Button. "J'ai réalisé une course fantastique. C'était un Grand Prix excitant avec pleins de rebondissements. C'est génial d'être là sur le podium, de brandir le trophée et de boire du Champagne", a-t-il souri après coup.

Avec quinze points supplémentaires au championnat, le double champion du monde a bien limité la casse vis-à-vis de son rival pour le titre Fernando Alonso. L'Espagnol, deuxième, ne lui a repris que trois unités pour s'établir à dix points de son adversaire. "Il reste deux courses à disputer, tout peut arriver. Les choses changent vite, on l'a vu hier (samedi) avec ma pénalité, a-t-il ajouté. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli. La tendance est bonne, la voiture est extrêmement rapide, j'attends avec impatience les deux prochaines courses. Nous pensons très fort au championnat, c'est évidemment l'objectif."

0
0