Panoramic

GP D'ABOU DABI - Nico Rosberg (Mercedes) : "Cette course était pire que l'enfer"

Rosberg : "Cette course était pire que l'enfer"

Le 27/11/2016 à 16:34Mis à jour Le 27/11/2016 à 17:26

FORMULE 1 - Pour décrocher son premier titre de champion du monde, Nico Rosberg (Mercedes) a vécu une course éreintante psychologiquement, dimanche. A coup sûr, la plus difficile de sa vie.

Nico Rosberg (Mercedes) a souffert comme jamais. Dimanche à Abou Dabi, au bout d'une course stratégique, l'Allemand a réussi à sécuriser la deuxième place synonyme de premier titre mondial. Volontairement ralenti par Lewis Hamilton, poussé dans les derniers tours par Sebastian Vettel (Ferrari) et Max Verstappen (Red Bull), le pilote de 31 ans est resté sous pression jusqu'au drapeau à damiers.

"C'était pire que l'enfer, probablement la course la plus complexe de ma carrière, avec tous ces gars qui me rattrapaient. Je suis comme un fou, je dédie ce titre à ma femme et à ma fille. Par la suite, j'aurai énormément de gens à remercier", a-t-il lâché sur le podium. "C'est fantastique de vivre ce que mon père a vécu il y a 34 ans", a confié le fils de Keke Rosberg, sacré en 1982 avec Williams, juste avant d'être submergé par l'émotion.

Même s'il a subi durant 55 tours la stratégie de ralentissement de son voisin de garage, le vainqueur a aussi eu des mots pour son rival. "Je souhaite féliciter Lewis. Il a fait une très belle saison, et été difficile à battre", a-t-il ajouté. Avant de conclure le dernier Grand Prix de la saison avec une accolade de politesse envers l’Anglais. Dans la peau du champion du monde.

Hamilton, Rosberg et les autres à l'arrivée du Grand prix d'Abou Dabi

Hamilton, Rosberg et les autres à l'arrivée du Grand prix d'Abou DabiAFP

0
0