AFP

Lewis Hamilton en pole devant Nico Rosberg à Abou Dabi

Hamilton met la pression jusqu'au bout

Le 26/11/2016 à 15:00Mis à jour Le 26/11/2016 à 16:30

GRAND PRIX D'ABOU DABI - Lewis Hamilton (Mercedes) partira en pole dimanche sur le dernier grand prix de la saison. Le Britannique a devancé son coéquipier, l'Allemand Nico Rosberg, de 0"303.

Jusqu'au bout, Lewis Hamilton fait le maximum comme il l'a promis. Samedi sur le circuit de la marina d'Abou Dabi, le Britannique a conquis sa quatrième pole position d'affilée en conclusion de la saison de qualification 2016. A deux reprises le plus rapide en Q3, le pilote de la Mercedes n°44 a fini par un tour en 1'38"755, soit 0"303 plus rapide que son coéquipier Nico Rosberg, à qui il manque manifestement quelque chose depuis le début du week-end émirati.

"J'étais là pour faire la pole, je ne suis donc pas euphorique de ne pas y être", a concédé Rosberg, qui pourra se contenter d'une troisième place pour être sacré pour la première fois.

Avec 12 points - ou 13 si l'égalité lui est défavorable - à combler sur son adversaire leader du championnat du monde, Lewis Hamilton a mis le paquet en espérant que les habituels challengers de Red Bull et Ferrari lui rendront un petit service en course en s'intercalant entre lui et l'Allemand.

Grosjean et Ocon pas à la fête

Si Daniel Ricciardo, le premier de ceux-là, paraît un peu loin avec son troisième temps à 0"834, il faut insister sur le fait qu'il a choisi de passer le cut en Q2 avec des pneus "super tendre", donc de démarrer avec ces gommes. Ce qui pourrait lui permettre, tout comme son coéquipier Max Verstappen, d'aller plus loin que les Mercedes (en "ultra tendre") dans le premier relais et jouer un rôle inattendu pour la victoire, du moins au podium.

Vidéo - Le Top 6 des pilotes qui partaient de loin et qui ont arraché le titre au dernier Grand Prix

01:07

En revanche, entre l'Australien et le Néerlandais, respectivement troisième et sixième sur la grille, on retrouvera dimanche à 14h00 les Ferrari de Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel dans la même stratégie que les Mercedes, en pneus "ultra tendre" donc battues d'avance à moins d'une énorme surprise.

Pour les places d'honneur, les Force india de Nico Hülkenberg et Sergio Pérez, en quatrième ligne, seront dans le match tout comme Fernando Alonso (McLaren) et le futur retraité Felipe Massa (Williams), sur la cinquième rangée.

Par contre, des points français pour cette dernière de la saison serait un petit miracle. Qualifié quatorzième derrière son coéquipier de Haas, Esteban Gutiérrez, Romain Grosjean a confié être "vraiment en galère avec les pneus" et chez Manor, Esteban Ocon, vingtième, s'est fait battre pour la huitième fois en neuf qualifications par Pascal Wehrlein.

0
0