AFP

Nico Rosberg champion du monde après sa 2e place derrière Lewis Hamilton

Sacré, Rosberg décroche enfin les étoiles

Le 27/11/2016 à 15:42Mis à jour Le 27/11/2016 à 16:36

GRAND PRIX D'ABOU DABI - Nico Rosberg (Mercedes) a remporté son premier titre mondial grâce à sa deuxième place derrière son coéquipier, Lewis Hamilton, dimanche. Au terme d'une course décevante, Sebastian Vettel (Ferrari) a quand même doublé Max Verstappen (Red Bull) pour monter sur le podium.

Nico Rosberg a réalisé son rêve en devenant champion du monde, dimanche à Abou Dabi. A l'issue d'une course stressante, tendue même avec son coéquipier vainqueur Lewis Hamilton qui a imprimé un faux rythme en tête pour permettre à Sebastian Vettel (Ferrari) et Max Verstappen (Red Bull) de rester dans le jeu devant, l'Allemand de 31 ans a tenu bon pour finir deuxième, à moins d'une demi-seconde.

En cas de succès du Britannique, un Top 3 suffisait à Nico Rosberg pour décrocher les étoiles dans la nuit tombante émiratie. Après les essais, seules les Red Bull paraissaient en mesure de le faire descendre du podium et dès le départ, celle du fougueux Verstappen a été reléguée en fond de peloton suite à un tête-à-queue.

Hamilton leader devant Rosberg, Mercedes a alors calqué sa stratégie pour éviter un piège tendu par Red Bull en stoppant dès le 8e des 55 tours. Ricciardo les a imités mais dans l'histoire, Rosberg s'est retrouvé derrière Verstappen, qui avait décidé de ne s'arrêter qu'une fois. Alors qu'il était en train de perdre un temps précieux et de booster les chances de Sebastian Vettel, l'Allemand est parvenu à doubler le Néerlandais au 20e des 55 tours lors d'une manœuvre musclée.

"Ce fut vraiment tendu jusqu'au bout"

Après avoir repoussé à l'extrême le moment de son second arrêt, Vettel a fini comme Verstappen : en boulet de canon. Hamilton, rappelé à l'ordre par le directeur technique de l'écurie Paddy Lowe, comptait sur eux pour animer la fin de course et c'est ce qui s'est passé. Mais si Vettel a pu doubler Verstappen pour s'offrir la troisième place du podium, il n'a jamais été en mesure d'attaquer Rosberg.

"Ce ne fut pas la course la plus agréable que j'ai vécue", a réagi le champion du monde 2016 sur le podium. "J'ai souffert avec Max Verstappen au début, puis avec Vettel sur la fin, et je suis content que ce soit fini. J'ai fait ce que j'avais à faire, mais ce fut vraiment tendu jusqu'au bout."

Couronnée 34 ans après son père Keke, Nico Rosberg est le deuxième fils de champion du monde lui même sacré après Damon Hill, titré en 1996. Il est aussi le troisième pilote champion avec la marque à l'Etoile puisqu'il rajoute une ligne au plamarès de Juan Manuel Fangio (1954, 1955) et Lewis Hamilton (2014, 2015). Enfin, il est le troisième Allemand consacré après Michael Schumacher (1994-1995, 2000-2004) et Sebastian Vettel (2010-2013).

Rosberg, Hamilton, Fangio : Mercedes 3 champions
0
0