AFP

Nico Rosberg sur Lewis Hamilton : "Je ne pensais pas qu'il ferait cela"

Rosberg sur Hamilton : "Je ne pensais pas qu'il ferait cela"
Par F1i

Le 28/11/2016 à 18:24Mis à jour Le 28/11/2016 à 18:43

GRAND PRIX D'ABOU DABI - Nico Rosberg (Mercedes) a été surpris de voir que Lewis Hamilton (Mercedes) cherchait à ralentir tout le monde, dimanche.

Nico Rosberg ne s’attendait pas à ce que Lewis Hamilton choisisse de le bouchonner durant le Grand Prix d’Abou Dabi hier dans l’espoir qu’il se fasse dépasser par les Red Bull et/ou les Ferrari. En cas de victoire dimanche sur le circuit de Yas Marina, Lewis Hamilton avait besoin que son équipier termine au mieux quatrième pour conserver sa couronne.

Vu la supériorité de la Mercedes cette saison, le pilote britannique n’avait donc d’autre choix que de ralentir le peloton pour permettre aux Red Bull et aux Ferrari de revenir sur Rosberg.

Hamilton, Rosberg et les autres à l'arrivée du Grand prix d'Abou Dabi

Hamilton, Rosberg et les autres à l'arrivée du Grand prix d'Abou DabiAFP

Sa tactique n’a toutefois pas fonctionné. Rosberg a résisté à la remontée de Sebastian Vettel dans les derniers tours de course pour décrocher son premier titre de champion du monde de Formule 1 en ralliant l’arrivée du Grand Prix d’Abou Dabi au deuxième rang.

"Je peux comprendre, a réagi Rosberg, interrogé hier en conférence de presse sur la stratégie employée par Hamilton.Mais je n’ai pas envie d’en parler. Je ne pensais pas qu’il ferait cela. Sans doute étais-je naïf… Lewis est un grand pilote. Il est habile. Il a su toujours se mettre hors de portée de mes attaques. Il a utilisé tout son savoir pour mener cette stratégie avec le talent qui est le sien. Il fonçait dans le premier secteur pour se mettre hors de portée de mon DRS. Je n’avais aucune chance."

Rosberg a néanmoins effectué un dépassement hier pendant le Grand Prix quand il est apparu que Max Verstappen avait basculé sur une stratégie à un seul arrêt. "Quand je vous dis que cela fut chaud et intense… Mon ingénieur m’a dit qu’il fallait le passer, alors j’y suis allé", explique l’Allemand dans des propos rapportés par L’Equipe.

0
0