Getty Images

Un ultime doublé sans forcer : Bottas et Mercedes ont fini en beauté

Un ultime doublé sans forcer : Bottas et Mercedes ont fini en beauté

Le 26/11/2017 à 15:44Mis à jour Le 26/11/2017 à 16:14

GRAND PRIX D'ABOU DABI - Comme à la parade. Les Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton ont signé un doublé - le quatrième de la saison - dimanche à Abou Dabi, en clôture du 20e et dernier Grand Prix de l'année. Sebastian Vettel termine 3e. De son côté, Renault profite de la 6e place de Nico Hulkenberg pour s'emparer sur le fil de la 6e place au classement Constructeurs, devant Toro Rosso.

Soyons honnêtes : ce dernier opus de la saison ne laissera pas de souvenirs impérissables, à part à Valtteri Bottas (Mercedes), son vainqueur, et Renault, in extremis sixième au championnat du monde des constructeurs au détriment de Toro Rosso.

Une fois de plus, le circuit "stop and go" de la marina de Yas aura produit peu de spectacle. Le Finlandais avait fait le plus gros du travail aux essais en s'assurant la pole position, qu'il n'aura même pas eu à défendre avec virulence. L'attaque de son coéquipier Lewis Hamilton restera au rayon des mirages... "Il faudrait changer quelque chose à ce circuit : à chaque fois que je me rapprochais de toi, j'étais en difficulté", a soupiré le quadruple champion du monde dans la cool room, avant la cérémonie du podium.

Renault double Toro Rosso

Sa Ferrari larguée de façon inquiétante en qualification, Sebastian Vettel a tenté de ravir le meilleur chrono au bout d'un parcours terriblement solitaire, sans succès : Valtteri Bottas tenait absolument à repartir avec.

En revanche, Kimi Räikkönen (Ferrari), quatrième, a obtenu l'accessit souhaité : une place dans le Top 4 au Mondial Pilotes sur le dos du pauvre Daniel Ricciardo (Red Bull), arrêté par une panne hydraulique.

Max Verstappen (Red Bull) transparent comme l'an dernier au Grand Prix d'Abou Dabi et finalement cinquième, Nico Hülkenberg a donc fini sixième, permettant à Renault d'arracher sur le fil la sixième place au championnat du monde des constructeurs. Et les quelques millions d'euros supplémentaires qui l'accompagnent.

Sergio Pérez (Force India) sixième, son coéquipier Esteban Ocon a fini septième et meilleur Français, Romain Grosjean (Haas) ayant échoué à la porte des points (11e) et Pierre Gasly (Toro Rorro), seizième, n'ayant jamais trouvé le rythme de tout le week-end.

Finalement, cette dernière sans le halo aura valu pour les donuts offerts par le retraité Felipe Massa (Williams), et les pilotes Mercedes dans le tour d'honneur. Et la révélation sur le podium du nouveau logo du sport.

0
0