Daimler AG

Lewis Hamilton (Mercedes) s'est loupé, Nico Rosberg (Mercedes) en a profité

Hamilton s'est loupé, Rosberg en a profité

Mis à jourLe 20/03/2016 à 10:26

Publiéle 20/03/2016 à 07:49

Mis à jourLe 20/03/2016 à 10:26

Publiéle 20/03/2016 à 07:49

GRAND PRIX D'AUSTRALIE - Nico Rosberg (Mercedes) a débuté la saison 2016 en vainqueur dimanche à Melbourne, après avoir remporté son duel tactique contre Sebastian Vettel (Ferrari), qui a fait la première moitié du grand prix en tête. Auteur d'un très mauvais départ, Lewis Hamilton (Mercedes) a remonté deuxième. La course a été marquée par l'effrayant accident de Fernando Alonso (McLaren).

Ceux qui redoutaient un cavalier seul de Mercedes et spécialement de Lewis Hamilton après sa démonstration de la veille en qualification sont rassurés. Dimanche à Melbourne, le Britannique a complètement loupé son premier départ de la saison à cause d'un problème d'embrayage et son coéquipier Nico Rosberg, mal entré dans le premier virage, a lui aussi laissé Sebastian Vettel (Ferrari) et son lieutenant Kimi Räikkönen filer en tête pour entamer une difficile course-poursuite.

Ce double coup de théâtre passé, les as Mercedes ont déroulé un plan implacable pour signer le doublé. Rosberg a rangé Räikkönen derrière lui lors de son premier arrêt au stand puis le terrifiant accident de la McLaren de Fernando Alonso, qui a décollé sur la Haas d'Esteban Gutiérrez au 17e des 57 tours, a motivé une interruption d'épreuve qui a montré que la "rossa" était bien moins à l'aise que sa rivale Flèche d'argent avec les pneumatiques.

C'est à ce moment que la victoire a changé de camp. On attendait en effet Vettel en "medium" après le restart et il est rentré pour des "super tendre" pendant que Rosberg avait déjà des "tendre". Alors que Hamilton avait misé sur des "medium". La différence s'est encore vu lorsque Vettel a passé des "tendre" sans rien pouvoir contre un Rosberg en "medium".

Grosjean sixième

C'est comme ça que Rosberg a déposé son compatriote, qui a avoué sur le podium : "On ne s'attendait pas à ce que les Mercedes ont fait avec les pneus 'medium' ". Derrière, Hamilton a éprouvé beaucoup plus de mal dans le trafic mais il est parvenu jusqu'à la deuxième place. Sans avoir à s'occuper d'un Räikkönen stoppé par un incident dans le compartiment moteur de sa SF16-H.

Vettel troisième non sans avoir pressé Hamilton au prix d'un tête-à-queue, Daniel Ricciardo (Red Bull) a tiré parti lui aussi des pneus "medium" pour remonter quatrième au détriment de Felipe Massa (Williams).

Au volant de la seule Haas rescapé, Romain Grosjean a offert une belle sixième place à son équipe débutnate en championnat du monde. "C'est une victoire pour nous", s'est exclamé le Français à l'arrivée.

0 commentaire
Vous lisez :