Getty Images

Sepang : Verstappen avait mis la gomme

Verstappen avait mis la gomme

Le 01/10/2017 à 10:28Mis à jour Le 01/10/2017 à 14:00

GRAND PRIX DE MALAISIE - En faisant la différence sur les pneumatiques, Max Verstappen s'est imposé dimanche à Sepang au volant de sa Red Bull. Le jeune Néerlandais a devancé la Mercedes de Lewis Hamilton et l'autre Red Bull de Daniel Ricciardo. Parti dernier sur la grille, Sebastian Vettel (Ferrari) termine au pied du podium et limite la casse face à Lewis Hamilton dans la course au titre.

Son titre mondial de karting en KZ 2013 n'est désormais plus son plus beau souvenir de pilote. Frustré par son premier succès en Formule 1 à Montmelo en 2016, offert sur un plateau d'argent par les Mercedes en mode auto-tamponneuses, Max Verstappen (Red Bull) a conquis une superbe victoire technique, dimanche à Sepang où se disputait le dernier Grand Prix de Malaisie avant bien longtemps. Technique parce que le Néerlandais de 20 ans et 1 jour avait le mieux préparé sa monoplace aux exigences du tracé de la 15e manche du Mondial.

Résultat du Grand Prix de Malaisie 2017

Qualifié troisième mais finalement deuxième sur la grille suite au renoncement de Kimi Räikkönen (Ferrari) avant le tour de formation pour un problème de batterie, #MV33 a montré dès le 3e des 56 tours qu'il avait le meilleur rythme et qu'il pouvait le soutenir. Irrésistiblement, il a doublé le poleman-leader Lewis Hamilton au 4e passage pour s'envoler. En surchauffe pneumatique, le Britannique de Mercedes a dû limiter son rythme pour se contenter de la deuxième place.

Vettel à 34 longueurs de Hamilton

Au volant d'une RB13 moins bien réglée, Daniel Ricciardo a géré sans paniquer sa fin de course pour monter sur le podium. Sebastian Vettel (Ferrari), boosté en excellent stratège par son choix de finir en "super tendre" face à des rivaux tous en "tendre", a battu en pleine remontée le record de la piste au tour 41. Mais l'Australien a su résister à sa seule attaque et finalement reprendre ses distances.

Ses freins à la limite de température, le quadruple champion du monde de la Scuderia s'est résigné à terminer quatrième, cédant 6 points à Lewis Hamilton au championnat du monde. Désormais à 34 longueurs du triple champion du monde, #SV5 a néanmoins eu un accident bête dans son tour d'honneur. En passant Lance Stroll, il n'a pu éviter la Williams. Le choc a plié la suspension et envoyé la roue arrière gauche sur le capot moteur. Mais on ignore si la boîte de vitesses n'a pas souffert dans l'affaire.

0
0