Panoramic

Haas (encore) surpris par l'attitude des commissaires

Haas (encore) surpris par l'attitude des commissaires
Par F1i

Le 14/11/2017 à 15:07

GRAND PRIX DU BRESIL - L'écurie Haas s'est étonné de la décision des commissaires, qui ont pénalisé Romain Grosjean dès le premier tour, injustement selon l'écurie américaine.

Le team principal de Haas F1 Gunther Steiner a souligné le manque de constance des commissaires sportifs dans leurs décisions d'infliger des pénalités à ses pilotes après le stop & go de 10" dont Romain Grosjean a fait l'objet à Interlagos.

Le pilote français avait été impliqué dans une collision avec son compatriote Esteban Ocon dans le premier tour du Grand Prix du Brésil, mais il est apparu qu'un premier contact avec la McLaren de Stoffel Vandoorne dans le deuxième virage avait provoqué une crevaison lente à l'arrière gauche de la Haas. Quelques centaines de mètres plus loin, Grosjean n'a pu contrôler le survirage de sa monoplace et a heurté la Force India, contraignant Ocon au premier abandon de sa carrière en F1.

"Nous avons été surpris par le verdict des commissaires, qui ont attribué à Romain la responsabilité de cet accident, s'étonne Steiner. Cela n'a pas eu d'impact sur notre résultat final parce que notre course était compromise et nous l'avons davantage considérée comme une séance d'essais grandeur nature, mais cela n'est pas normal."

"Condamner un pilote sans prendre le temps d'écouter ses explications ou d'examiner les datas n'est pas juste ,estime l'ingénieur italien. Prendre deux points de pénalité sur sa licence pour cet incident de course alors que Stroll n'en a pris qu'un quand il y avait 140 km/h d'écart entre les deux, c'est assez dangereux."

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.

0
0