Getty Images

Esteban Ocon (Force India) fait encore un remarquable sixième

Ocon, sixième et meilleur des "autres" après un nouveau sans-faute

Le 08/10/2017 à 12:09Mis à jour Le 09/10/2017 à 09:37

GRAND PRIX DU JAPON - Esteban Ocon (Force India) a fait une dizaine de tours en troisième position mais il a dû s'incliner face à une Red Bull, une Mercedes et une Ferrari. Il a finalement terminé à une belle 6e place, devant son coéquipier Sergio Pérez. Histoire de boucler un week-end une nouvelle fois irréprochable.

A nouveau le "meilleur des autres". Sixième dimanche à Suzuka, derrière les Mercedes, les Red Bull et la seule Ferrari valide, Esteban Ocon a égalé son meilleur résultat en carrière des Grands Prix du Canada, d'Azerbaïjan et d'Italie. Sur des pistes qui n'ont pas grand-chose en commun. Lors de ce Grand Prix du Japon, le Français a une fois de plus maximisé le potentiel de sa Force India, et dominé son coéquipier, Sergio Pérez.

Qualifié septième, parti cinquième, le Normand a illico gratté une place en mettant Daniel Ricciardo (Red Bull) dans ses rétros et il a même vu P3 sur son tableau de bord du 2e au 10e tour. Avant de céder logiquement face à l'Australien, puis face à Valtteri Bottas (Mercedes) et Kimi Räikkönen (Ferrari).

"Cela a été une super course, surtout le départ et les tours qui ont suivi, lorsque je suis resté en troisième position pendant un certain temps", a raconté le n°8 mondial. "Je me suis vu sur le podium, forcément. Il nous manque toujours un peu de vitesse pour résister aux équipes de pointe, mais c'était sympa de se mêler à la lutte en tête. J'ai essayé de résister à Ricciardo et Bottas mais ils étaient trop rapides et j'ai dû les laisser passer pour me concentrer sur ma course."

"On a beaucoup appris de la voiture"

"Le challenge principal, c'était de contrôler ma vitesse car il s'agissait d'une course à un seul arrêt et c'était important de ménager mes pneus", a-t-il précisé. C'est pour cette raison que son ingénieur lui a ordonné de modérer son allure et que Sergio Pérez est revenu sur lui, jusqu'à demander à l'équipe l'autorisation de l'attaquer. Ce qui lui a été refusé. "J'avais de la vitesse sous le pied, ce n'était pas un problème. Après, l'équipe m'a demandé d'aller plus vite, j'ai été plus vite. Dans les trois derniers tours, j'ai poussé à fond et j'ai creusé un écart", a confirmé le Français au micro de Canal+.

"Avec Checo, on avait une belle marge sur les voitures de derrière", a-t-il ajouté, après sa 25e arrivée en autant de courses en Formule 1. "La priorité était d'amener la voiture à l'arrivée pour marquer de gros points", a-t-il précisé. "Cela a été un week-end superbe, et on a le sentiment d'en avoir tiré le maximum. C'est pourquoi ce résultat est très appréciable. On a aussi beaucoup appris de la voiture, ce qui nous rendra plus fort à Austin, pour espérer réduire l'écart avec les équipes devant nous". Rendez-vous le 22 octobre pour le Grand Prix des Etats-Unis.

Esteban Ocon (Force India) au Grand Prix du Japon 2017
0
0