Ferrari S.p.A.

Ferrari a identifié la cause de sa double panne de turbo

Ferrari a identifié la cause de sa double panne de turbo
Par F1i

Le 05/10/2017 à 14:36Mis à jour Le 05/10/2017 à 14:37

GRAND PRIX DU JAPON - C'est une pièce de raccordement du turbo au V6 qui avait causé les "no show" de Sebastian Vettel en Q1 et Kimi Räikkönen en course à Sepang. Pour Suzuka, le problème a été définitivement résolu.

Ferrari a trouvé ce qui a provoqué les deux pannes de turbo quasiment identiques survenues sur ses monoplaces le week-end dernier en Malaisie. Sebastian Vettel avait été incapable de signer un tour rapide en qualification à Sepang, ce qui l'avait obligé à partir depuis le fond de la grille. Kimi Räikkönen avait quant à lui purement été privé de départ alors qu'il avait signé le deuxième temps de la séance qualificative. Dans les deux cas, un souci au niveau du turbocompresseur du groupe propulseur italien était en cause.

Les analyses réalisées à Maranello cette semaine ont permis d'identifier la cause de cette double panne de turbo : la pièce en carbone faisant la connexion entre le turbocompresseur et le moteur thermique était défectueuse. Des contre-mesures ont depuis été prises par Ferrari pour que ce problème ne se représente plus à l'avenir.

"Les deux Ferrari auraient pu remporter cette course dimanche", a affirmé le président du Cheval cabré, Sergio Marchionne, cette semaine en marge d'un événement organisé à Rovereto, en Italie.

Kimi Räikkönen (Ferrari) au Grand Prix de Malaisie 2017

"Les problèmes que nous avons rencontrés sur nos moteurs sont la conséquence de deux choses : premièrement, notre département moteur est composé d'une équipe qui est encore fort jeune ; deuxièmement, la qualité des composants n'est pas au niveau qu'elle devrait être pour une voiture de course. C'est pourquoi nous avons décidé d'intervenir en interne."

"Ce n'est pas bien grave si nous cassons un moteur à l'usine sur le banc d'essai, mais c'est vraiment se combler de ridicule quand vous avez une voiture en première ligne et qu'elle ne peut pas prendre le départ à cause d'un problème moteur."

Ferrari a par ailleurs confirmé que la boîte de vitesses utilisée par Vettel durant le Grand Prix de Malaisie n'avait pas été endommagée dans l'accident survenu entre son pilote et Lance Stroll après le drapeau à damier dimanche passé. Vettel aurait écopé d'une pénalité de grille de cinq places ce dimanche à Suzuka s'il avait dû changer de boîte.

0
0