Getty Images

Fernando Alonso (McLaren) : "Trois ans sans être compétitifs, c'est la limite"

Alonso : "Trois ans sans être compétitifs, c'est la limite"
Par AFP

Le 07/09/2017 à 09:13Mis à jour Le 07/09/2017 à 10:37

FORMULE 1 - Fernando Alonso sous-entend que McLaren serait une bonne option en 2018 à condition de remplacer le Honda.

Fernando Alonso va attendre la décision de McLaren sur un éventuel changement de moteur avant de prendre la sienne sur son avenir au sein de l'écurie britannique de Formule 1, mardi sur la chaîne privée espagnole Antena 3.

"Je crois que McLaren est dans une situation difficile parce que cela fait trois ans qu'ils sont très peu compétitifs", a déclaré le champion du monde 2005 et 2006, qui n'occupe cette saison que le 15e rang du classement des pilotes. "Ils doivent trouver une solution, l'une d'elles serait de changer de moteur, et je vais attendre logiquement leur décision avant de prendre la mienne."

La fin de la patience

"Je veux être loyal avec l'écurie qui m'a soutenu toutes ces années, et lorsqu'ils apporteront des éclaircissements sur la voiture avec laquelle ils comptent repartir (la saison prochaine), avec quel châssis et quel moteur, alors je prendrai la mienne", a poursuivi "Nando", jamais monté sur le podium depuis son retour à Woking, en 2015.

"McLaren et Ferrari sont les écuries historiques de la F1. Et trois ans sans être compétitifs pour des écuries de ce calibre, c'est la limiteé", a-t-il prévenu.

McLaren, très mécontente des performances du Honda depuis 2015, menace son partenaire motoriste d'une rupture de contrat. Vendredi dernier, une réunion a eu lieu dans le paddock à Monza entre les dirigeants de l'écurie et ceux de Renault, au sujet d'une éventuelle fourniture du moteur français la saison prochaine.

Fernando Alonso (McLaren) au Grand Prix de Italie 2017
0
0