Getty Images

La sortie de piste de Santander laisse un trou de 40 millions dans les caisses de Ferrari

La sortie de piste de Santander laisse un trou de 40 millions dans les caisses de Ferrari
Par AFP

Le 30/11/2017 à 09:06Mis à jour Le 30/11/2017 à 09:36

FORMULE 1 - Après huit ans passés sur les carrosseries des Ferrari et les combinaisons de ses pilotes, Santander tourne la page. Un manque à gagner de 40 millions d'euros pour la Scuderia.

La banque espagnole Santander sera à partir de la saison 2018 et pour trois années l'un des sponsors de la Ligue des champions de football, a annoncé mercredi la première banque par capitalisation boursière de la zone euro en officialisant également la fin de son partenariat avec l'écurie de F1 Ferrari.

Santander "a signé un accord pour devenir sponsor officiel de la Ligue des champions (...) jusqu'en 2020/2021", indique dans un communiqué la banque. "Avec ce parrainage, Santander renforce sa relation avec le football après dix ans de sponsoring des principales compétitions de football, comme la Copa Libertadores en Amérique du Sud, et la Liga en Espagne."

"L'entité met également un terme aux accords de sponsoring d'entreprises en F1, qui ont permis depuis 11 ans d'augmenter la notoriété de la banque", a ajouté Santander.

Emilio fan de F1, Ana fan de C1

La première banque de la zone euro était sponsor de Ferrari depuis 2010 et l'arrivée du pilote espagnol Fernando Alonso au sein de la Scuderia, et avait renouvelé son partenariat en 2014, en dépit du départ du double champion du monde chez McLaren. Santander contribuait à hauteur de 40 millions d'euros au budget annuel de Ferrari en Formule 1, dont il était le plus gros soutien extérieur.

Décédé en septembre 2014, Emilio Botin, l'ancien président du groupe bancaire, était un grand fan de la discipline reine du sport automobile, ce qui n'est pas le cas de sa fille Ana, qui lui a succédé. Le contrat de sponsoring de Santander dans le football européen, inclut "la Supercoupe d'Europe, la phase finale de la Youth League et celle de la C1 en futsal", a précisé l'UEFA.

Fernando Alonso (Ferrari) au Grand Prix d'Australie 2011

Fernando Alonso (Ferrari) au Grand Prix d'Australie 2011Getty Images

0
0