Article
commentaires
Golf > Masters Augusta

Hanson en tête, Mickelson sonne la charge


Par AFP
Dernière mise à jour Le 08/04/2012 à 08:28 -
Par AFP - Le 08/04/2012 à 08:28
Hanson en tête, Mickelson sonne la chargeL'Américain Phil Mickelson a effectué samedi au 3e tour du Masters un parcours retour magnifique et s'est mis en position idéale pour s'imposer pour la quatrième fois à Augusta (Georgie), où le Suédois Peter Hanson était seul en tête avant le dernier tour.
 

La journée de dimanche s'annonçait palpitante et pleine de suspense avec huit joueurs à cinq coups ou moins du leader Hanson, auteur samedi d'une spectaculaire carte de 65 (7 coups sous le par), garnie de huit birdies, dont cinq sur les sept derniers trous, pour un total de 207 après trois tours. "C'est nouveau pour moi d'être sous les projecteurs, il va falloir que je contrôle mes émotions (dimanche)", a dit le Suédois de 34 ans, 25e mondial.

Mickelson, seul 2e à un coup de Hanson, a rendu une carte de 66 (-6) après un véritable festival sur le parcours retour. Le sympathique gaucher californien, indiscutable chouchou du public à Augusta, a fait rugir la foule avec quatre birdies et un eagle entre les trous N.10 et N.18. "Mon eagle sur le N.13 a été la clé, ça m'a mis sur les bons rails", a expliqué Mickelson, 41 ans et quadruple vainqueur en Grand Chelem. Il devançait d'un coup le Sud-Africain Louis Oosthuizen, vainqueur de l'Open de Grande-Bretagne en 2010, de deux coups son compatriote Bubba Watson et de trois coups un autre Américain, Matt Kuchar. A cinq coups de Hanson et quatre de Mickelson, se trouvait un groupe de quatre joueurs dont les principaux noms étaient l'Anglais Lee Westwood et l'Irlandais Padraig Harrington.

Effondrement de McIlroy

Au vu de son expérience et sa connaissance du parcours d'Augusta, Mickelson paraissait le mieux placé pour la victoire, qui serait sa 4e dans le premier tournoi du Grand Chelem de la saison après celles de 2004, 2006 et 2010. Mais Westwood, N.3 mondial toujours en quête de son premier Grand Chelem après avoir fini deux fois 2e et quatre fois 3e depuis 2008, et Harrington, triple vainqueur en Grand Chelem qui a signé une carte de 68 (-4) grâce à cinq birdies sur les six dernier trous, s'annonçaient comme de sérieux rivaux. Le 3e tour a aussi été marqué par l'effondrement total du Nord-Irlandais Rory McIlroy, qui a fini avec une carte de 77 (+5) après un départ catastrophique (deux doubles bogeys et de trois bogeys jusqu'au N.11). Il est 27e ex aequo à 10 coups du leader alors qu'il était 3e ex aequo avant ce tour.

Tiger Woods, largué à 12 coups de Hanson, pouvait se faire encore moins d'illusions que McIlroy après un 3e tour terminé dans le par (72). L'Américain, arrivé en confiance au Masters après une victoire au Arnold Palmer Invitational il y a deux semaines (son premier succès sur le circuit PGA depuis deux ans et demi), n'a pas rendu une carte sous le par en trois jours. Il luttait dimanche pour éviter la pire prestation en tant que professionnel à Augusta (22e place ex aequo en 2004, à 11 coups du vainqueur). Vendredi, le "Tigre" avait rendu une carte de 75 (+3), seulement un coup de moins que son pire score en tant que joueur pro au Masters.