AFP

Johnson s'offre le championnat du monde de match-play et complète son Grand Chelem en WGC

Johnson s'offre le championnat du monde de match-play et complète son Grand Chelem
Par AFP

Le 27/03/2017 à 11:38

WGC MATCH-PLAY - Le numéro 1 mondial Dustin Johnson est devenu dimanche à Austin (Texas) le premier joueur à avoir remporté les quatre tournois comptant pour le championnat du monde de golf (WGC) en s'adjugeant le celui du match-play.

Insatiable depuis son sacre à l'US Open 2016 en juin dernier, Johnson, 32 ans, a remporté son troisième tournoi consécutif, son deuxième depuis qu'il a pris les commandes du classement mondial en février. Pour empocher son 14e titre, le 3e de l'année, il a dû résister lors de la finale au retour de l'Espagnol Jon Rahm pour s'imposer sur le score de 1 up.

Alors qu'il avait remporté cinq des huit premiers trous, l'Américain, gendre de la légende du hockey sur glace Wayne Gretzky, a vu son adversaire, 25e mondial à 22 ans, revenir à un point après le trou N.16 après des birdies sur les trous N.13, 15 et 16, ce dernier conclu avec un putt de vingt mètres.

Johnson qui n'a jamais été mené durant toute la semaine et qui avait fini chacune de ses six précédentes rencontres avant le trou 17, a retrouvé ses esprits pour arracher le par sur les deux derniers trous. "Je n'ai clairement pas joué à mon meilleur niveau ce dimanche, mais gagner sans produire mon meilleur jeu est quelque chose de positif", a souligné "DJ" qui compte cinq WGC - les tournois les plus cotés après ceux du Grand Chelem - à son palmarès.

Favori logique du Masters

Depuis qu'il a remporté son premier titre du Grand Chelem, en juin dernier, Johnson est sans rival. Il s'est adjugé notamment trois tournois WGC et le BMW Championship, l'un des tournois les plus importants du circuit PGA. "Je suis très confiant depuis quelque temps, j'ai confiance en moi, j'ai confiance dans mon jeu", a-t-il résumé.

Johnson, devenu n°1 après sa victoire dans le Genesis Open en février à Los Angeles (Californie), a nettement accru son avance sur ses poursuivants au classement mondial, après l'abandon de l'Australien Jason Day, tenant du titre et n°3 mondial, et l'élimination dès la phase de poules du Nord-Irlandais Rory McIlroy, n°2 mondial.

Il fait figure de grand favori du premier rendez-vous majeur de l'année le Masters, dans dix jours à Augusta (Géorgie). Mais Rahm, qui dispute seulement sa deuxième saison entière sur le circuit PGA et qui a remporté en janvier son premier titre, peut le contrarier. "Même si j'ai perdu en finale, je suis très fier de ma semaine", a insisté l'ancien n°1 mondial amateur, passé par le système universitaire américain.

0
0