AFP

Hand - Euro 2016 : La France éliminée après sa défaite face à la Norvège (24-29)

Les Bleus tombent de très haut

Le 27/01/2016 à 23:33

EURO 2016 – Les Bleus ont été éliminés dès le tour principal après leur défaite face à la Norvège (24-29) et la victoire de la Croatie sur la Pologne (37-23). L'équipe de Claude Onesta n'a pas su hausser son niveau de jeu pour venir à bout d'une formation norvégienne très solide en défense.

Pour les Bleus, la surprise norvégienne aura un goût amer. Impressionnants sur leurs deux dernières sorties (contre la Biélorussie puis la Croatie), les Tricolores voient finalement leurs espoirs s'envoler dans une rencontre aux allures de quart de finale face aux Scandinaves. Deux défaites, au terme de la phase de poules (contre la Pologne) puis au terme du tour principal (face à la Norvège, donc) leur auront coûté la qualification pour le dernier carré de l'Euro 2016. Les Bleus espéraient une victoire de la Croatie face à la Pologne par cinq à neuf buts d'écart, mais c'est finalement sur un écart de 14 buts que les Croates se sont imposés face au Polonais (37-23).

Montés en puissance en fin de semaine dernière, Nikola Karabatic et les siens sont brusquement retombés sur terre face aux puissants norvégiens ce mercredi soir. Malgré trois jours de repos et une entame de match des plus propres (6-3, 15e), les Tricolores ont finalement craqué progressivement dans la suite de la rencontre. Incapables de réagir à l'adaptation scandinave, ils s'inclinent logiquement, d'un écart conséquent (24-29). La Norvège se qualifie pour la première fois de son histoire en demi-finale de l'Euro, aux côtés de la Croatie.

Des leaders en manque d'inspiration

Et la victoire norvégienne ne souffre d'aucune contestation. Si les Bleus avaient pourtant bien commencé à museler leurs adversaires, en imposant une grosse pression défensive - notamment sur le demi-centre Sagosen -, ils n'ont ensuite jamais su stratégiquement évoluer. Là où les Scandinaves ont eux rapidement adapté leurs offensives pour retrouver le chemin du but de Thierry Omeyer - pourtant pas loin des 50% à la pause... Sans s'affoler au fil de la première période, Bjornsen et ses équipiers ont même repris tranquillement l'avantage juste avant la pause (11-12).

Incapables de trouver de nouvelles solutions en attaque, les hommes de Claude Onesta ont progressivement sombré, par manque d'impact physique, aussi. Malgré de rares exploits personnels (comme ceux de Narcisse) pour tenter d'espérer un peu plus longtemps, ils n'ont pu qu'observer leurs adversaires prendre le large (13-17 en deuxième période), avec des leaders en manque d'inspiration. Eliminés et jouant désormais les matches de classement (le premier dès vendredi contre le Danemark), les Tricolores pourront se réconforter avec un autre objectif majeur cet été, à Rio. En 2012, l'échec de l'Euro les avait d'ailleurs mené au plus haut aux JO...

0
0