Panoramic

Handball / Euro 2016 - Thierry Omeyer : "L'important, c'était de ne pas s'impatienter"

Omeyer : "L'important, c'était de ne pas s'impatienter"
Par AFP

Le 15/01/2016 à 22:13

EURO 2016 - Le gardien de l'équipe de France Thierry Omeyer est revenu sur la première prestation poussive des Bleus, insistant sur la solidité défensive des Experts. La France s'est imposée dans la difficulté contre la Macédoine 30-23.

L'équipe de France de handball, malgré de nombreux tirs ratés, a su rester solide défensivement et "ne pas s'impatienter" pour débuter l'Euro avec une victoire contre la Macédoine (30-23), a souligné le gardien Thierry Omeyer, décisif vendredi à Cracovie (Pologne).

Comment expliquez-vous les difficultés offensives de votre équipe ?

Thierry Omeyer : "Un premier match, c'est toujours particulier. On connaissait cette équipe et on savait qu'ils allaient tout donner. Le match a été très serré mais on su creuser l'écart dans les dix dernières minutes. On a surtout su rester solides défensivement. Vingt-trois buts encaissés, c'est peu. C'était important pour contenir (Kiril) Lazarov et d'autres, habitués aux gros matches en Ligue des champions. Il y a eu des bonnes choses. C'est bien de commencer la compétition avec une victoire de sept buts. Peut-être qu'il aurait fallu le faire plus tôt. L'important était de ne pas s'impatienter. Malgré les tirs ratés, on a su rester concentrés."

Votre excellente première mi-temps avec 50% d'arrêts (12/24) a dû rassurer votre équipe?

T. O. : "C'est aussi mon rôle de rassurer derrière ma défense. On se connait bien. Tous les joueurs qui jouent en défense sont là depuis un moment. On a de très bonnes relations. On sait que c'est une bonne chose si on veut aller loin dans cette compétition. Ce qui est positif, c'est que les Macédoniens ne sont jamais repassés devant en deuxième mi-temps. On a très bien défendu sur (Kiril) Lazarov (la star macédonienne). Il a un taux de réussite aux tirs (9/17 dont 5 pénalties) inhabituel pour lui."

Le PSG a annoncé, ce jour, l'arrivée d'un nouveau gardien, Rodrigo Corrales pour juillet 2017, date de fin de votre contrat...

T. O."Oui, j'ai vu (sourire). Le club prépare aussi l'avenir. C'est normal. Mais que je sache, il y a toujours deux gardiens sous contrat dans une équipe."

0
0