AFP

Les Experts finissent leur 1er tour par un couac contre les Polonais

Les Experts finissent leur 1er tour par un couac contre les Polonais

Mis à jourLe 19/01/2016 à 23:29

Publiéle 19/01/2016 à 22:06

Mis à jourLe 19/01/2016 à 23:29

Publiéle 19/01/2016 à 22:06

Article de Bruno Poussard
Dans cet article

L'équipe de France masculine a été battue (25-31) par la sélection de Pologne, pays organisateur de l'Euro, lors de son dernier match du 1er tour, mardi à Cracovie.

On attendait un premier vrai test dans cet Euro 2016. Les Bleus l'ont eu. Et ils n'ont pas été déçus mardi soir. Face à la Pologne, les hommes de Claude Onesta ont été tout simplement dépassés, à quelques minutes d'exception près. Dans une Tauron Arena de Cracovie surchauffée par leur public polonais, les joueurs de Michael Biegler ont mené du début à la fin pour s'imposer logiquement 31 à 25 au terme de la première partie du tournoi.

Alors qu'ils espéraient une montée en puissance au fil de la phase de poules, Nikola Karabatic et ses équipiers ont donc présenté une bien triste prestation - après une sortie encourageante contre la Serbie. Auteurs d'une très faible entame de match, c'est même une claque qu'ils ont reçue... Qualifiés dès dimanche, ils ratent néanmoins l'occasion de mettre directement un pied en demi-finales. Ils devront surtout en tirer les enseignements au plus vite.

Dépassés en défense par la rapidité d'éxécution polonaise, les Tricolores n'ont également jamais vraiment su trouver la solution devant, incapables de revenir à moins de deux buts de leurs adversaires en première mi-temps, et trois en seconde. Malgré quelques entrées positives mais parfois tardives (Kentin Mahé et Olivier Nyokas en tête), les Bleus n'ont pas même réussi à faire illusion dans les derniers instants, en subissant jusqu'au bout l'impact physique pourtant attendu des Polonais de Bielecki.

En grandes difficultés sur leur base arrière, jamais ils n'ont réussi à se tourner vers d'autres solutions, à l'exception d'un Luc Abalo majuscule sur plusieurs tentatives. Cette lourde défaite est donc d'abord une faillite collective, avec une équipe incapable de répéter les actions construites - malgré quelques belles relances - et les tirs précis face à Szmal, portier polonais nommé homme du match.

Au final, seules de brèves séquences juste avant et après la pause auront donné un peu d'espoir à leurs supporters. Mais elles ont toujours fini par les décevoir. A cette heure du tournoi européen, cette défaite n'est pas irrémédiable. Mais les Français attaquent le tour principal avec deux points de moins que la Pologne et la Norvège. Il leur faudra donc répondre dès jeudi contre la Biélorussie (20h30). Et ce tactiquement, physiquement, comme techniquement.

0 commentaire
Vous lisez :