Getty Images

L'équipe de France ne parvient pas à battre l'Espagne (25-25) et se complique la vie pour les 8es

Accrochées par l'Espagne, les Bleues n'ont plus le droit à l'erreur
Par AFP

Le 07/12/2017 à 22:12Mis à jour Le 07/12/2017 à 22:44

COUPE DU MONDE - Après une défaite et deux victoires, l'équipe de France a dû se contenter d'un match nul ce jeudi soir face à l'Espagne (25-25). Après un début de rencontre difficile, les Bleus ont su renverser la situation pour mener au score... mais les Espagnoles ont finalement arraché le match nul dans la dernière minute. Pas forcément un bon résultat en vue des 8es de finale...

Les handballeuses françaises ont concédé le match nul contre l'Espagne (25-25) sur un penalty encaissé dans les dernières secondes, jeudi au championnat du monde, dans un match qu'elles semblaient avoir bien en main. Les Bleues termineront la phase de poule vendredi par une autre rencontre difficile face à la Roumanie, invaincue. La "pole position" de leur groupe est désormais hors de portée, mais de nombreux scénarios restent possibles. Il faudra éviter celui qui jetterait la France à la quatrième place du groupe A et dans les bras de la redoutable Norvège, tenante du titre, en huitième de finale.

"Ce serait bien de gagner contre la Roumanie. On est sur la bonne voie, on a pratiqué un bon handball. Le match nul reflète bien la proximité des deux équipes", a commenté le sélectionneur Olivier Krumbholz au micro de BeinSports.

"On a grillé des jokers"

Par rapport à leur faux-pas du premier jour contre la Slovénie, et même à leurs deux victoires contre les faibles équipes d'Angola et du Paraguay, les Françaises ont nettement progressé dans le jeu. Toujours solides en défense, elles ont parfois trouvé l'inspiration en attaque, à l'image du pivot Laurisa Landre, meilleure buteuse de la rencontre (4 buts) avec sa coéquipière de Metz, la demi-centre Grâce Zaadi. Il ne leur a manqué qu'un peu de constance pour arracher la victoire.

Dans ce match à rebondissements, les Françaises sont mal parties (4-8) avant de réagir avant la pause (11-10). Elles ont semblé avoir le match bien en main lorsque l'écart en leur faveur est passé à quatre buts au milieu de la deuxième période, mais tout a été remis en question à cinq secondes de la fin sur un ultime 7 mètres de Carmen Martin, l'ailière de Nice. "On est un peu frustrée, mais le contenu y était et c'est ce qu'il faut retenir. Il faut absolument qu'on gagne car on a déjà grillé des jokers", a reconnu Zaadi.

Contre la Roumanie, les Bleues devront surtout maîtriser l'arrière Cristina Neagu, considérée comme la meilleure joueuse du monde.

0
0