AFP

Ludovic Fabregas : "J'ai saisi ma chance et j'ai surkiffé"

Fabregas : "J'ai saisi ma chance et j'ai surkiffé"

Le 14/01/2017 à 15:59

MONDIAL 2017 - Auteur d'un sans-faute (7 sur 7) lors de la victoire facile contre le Japon (31-19), Ludovic Fabregas a logiquement été désigné homme du match ce vendredi. Profitant de la blessure de Luka Karabatic, le pivot de Montpellier a pris un plaisir fou.

Ses rouflaquettes auraient tendance à le vieillir quelque peu. Pourtant, Ludovic Fabregas n'a soufflé que sa 20e bougie le 1er juillet dernier. Face au Japon, l'enfant de Banyuls, benjamin des Experts, a parfaitement saisi l'opportunité qui s'est présentée à lui et a tout simplement signé vendredi son meilleur match en carrière sous le maillot bleu pour sa 30e sélection.

"J'essaye de prendre tout ce qu'on me donne, même à l'entraînement. Parfois il y a beaucoup, parfois pas grand-chose, ce soir c'était plus que d'habitude", s'est satisfait le colosse de près de deux mètres (1,98m) pour 100kg. Après une entame convaincante contre le Brésil en ouverture du Mondial, Fabregas a élevé son niveau face au Japon deux jours plus tard. Contraint mais sûrement pas forcé de remplacer Luka Karabatic, rapidement touché à la cheville droite, le pivot de Montpellier a rendu une copie parfaite. Sept buts en autant de tirs et une nomination d'homme du match amplement méritée.

"C'est peut-être la première et la dernière fois que ça m'arrive"

"J'ai été sollicité d'entrée en défense. Et puis, j'ai eu ma chance en attaque et j'en ai profité pleinement pour aider l'équipe, explique le coéquipier de Vincent Gérard et Michaël Guigou en club. Après, réussir tous ses tirs, cela fait plaisir mais j'ai fait des erreurs en défense et deux passages en force en attaque. Ce n'est pas la copie parfaite mais j'ai saisi ma chance et j'ai surkiffé".

Le jeune homme, qui prend part à son premier Championnat du monde, est exigeant et ne prend rien pour acquis. "C'est sans cesse du travail. Mes équipiers ont beaucoup de savoir, ça me sert au quotidien", ajoute celui qui n'a pas encore raté la cible (8 sur 8 en deux matches).

Dans un Hall XXL qu'il a découvert, le jeune joueur n'a pas été bouffé par l'événement. Extrêmement positif après le forfait confirmé de Karabatic pour les prochaines sorties tricolores et ce jusqu'à la fin du Mondial. Fabregas est, lui, déjà tourné vers la Norvège dimanche (17h45). "Jouer devant le public français, c'est une superbe expérience", se délecte-t-il. "Le Mondial en France, c'est unique, c'est peut-être la première et la dernière fois que ça m'arrive. Depuis trois jours, on est bien accueilli partout où on passe. C'est génial et ça rend l'aventure encore plus belle." La sienne a pris du volume ce vendredi soir. Et encore un peu plus samedi matin...

0
0