Panoramic

Exploit de Montpellier qui se qualifie sur le terrain de Kielce (28-26), tenant du titre

Montpellier s'offre le champion d'Europe
Par AFP

Le 02/04/2017 à 19:37Mis à jour Le 02/04/2017 à 20:34

LIGUE DES CHAMPIONS - C'est une performance majuscule signée par Montpellier ce dimanche en Pologne en allant s'imposer sur le terrain du tenant du titre, Kielce (28-26). Les Héraultais se qualifient donc pour les quarts pour la première fois depuis 2011. Les coéquipiers de Mathieu Grébille avaient remporté la manche aller (33-28). Il y aura donc deux clubs français en quarts avec le PSG.

Montpellier a réussi l'exploit d'éliminer le tenant du titre, les Polonais de Kielce, en huitième de finale de la Ligue des champions, pour rejoindre le Paris SG parmi les huit derniers prétendants. Le MHB l'a fait avec la manière en gagnant le match retour 28 à 26 à l'extérieur, après avoir creusé l'écart à l'aller (33-28).

Le club languedocien, le seul en France à avoir son nom au palmarès de l'épreuve, en 2003, affrontera un club hongrois, comme le PSG en quart de finale. Ce sera Veszprem, le finaliste de l'an passé, pour Montpellier, et Szeged pour les Parisiens, victorieux de Nantes la veille (35-27). C'est la première fois que le hand français a deux représentants à une marche du Final Four de Cologne. Cette qualification pour les quarts de finale, la septième de son histoire (en 19 participations) mais la première depuis 2011, marque le retour sous les projecteurs de l'ancien grand dominateur du handball français.

Quatorze fois champion de France, l'équipe de l'entraîneur historique Patrice Canayer a vu passer une ribambelle de grands noms des Bleus, voire les a formés comme Nikola Karabatic, et n'a longtemps laissé que des miettes aux autres. Mais depuis cinq ans (son dernier titre date de 2012), elle vivait dans l'ombre du Paris SG et de ses moyens financiers inégalables. Troisième de la D1, elle doit même lutter avec Nantes, voire Saint-Raphaël, pour la place de premier outsider.

Grebille et Dolenec décisifs

Cette saison, les Montpelliérains ont dû passer par les "poules basses" de la Ligue des champions, sorte de division 1B, pour atteindre la phase finale. Ils l'ont fait avec panache. Leur succès en Pologne était leur onzième d'affilée au niveau européen. Les coéquipiers de Michael Guigou, le seul joueur de l'équipe actuelle à avoir vécu l'aventure de 2003, ont fait preuve d'une grande force mentale pour tenir le choc dans l'ambiance intimidante de Kielce.

Après un très mauvais passage à cheval entre les deux périodes, le MHB s'est retrouvé au bord du gouffre, mené de cinq buts (14-19), soit l'écart qui qualifiait les Polonais. La tendance s'est brutalement inversée lors d'un 7-1 (21-20) sous l'impulsion de l'arrière slovène Jure Dolenec (7 buts au total) qui a complètement refroidi le public. Mathieu Grébille (5 buts), joueur à l'énorme potentiel qui a souvent été gêné par les blessures, avait eu le grand mérite de maintenir son équipe à flot dans la tempête en marquant les trois premiers buts héraultais de la seconde période. En fin de match, Kielce a perdu beaucoup de ballons, donnant des occasions de contre-attaque à l'ailier Arnaud Bingo (3 buts). Montpellier a pu dérouler vers une victoire digne de ses grandes années.

0
0