Getty Images

Montpellier enchaîne à Tcheckhov et poursuit son début de saison parfait, Nantes battu à Skopje

Le MHB poursuit son début de saison parfait, Nantes cède à Skopje
Par AFP

Le 23/09/2017 à 20:16

LIGUE DES CHAMPIONS - Une quatrième victoire en autant de matches, la deuxième en Coupe d'Europe. Montpellier n'a pas manqué son rendez-vous en Russie, samedi après-midi, en s'imposant à Tchekhov (24-28). Le duo Michaël Guigou - Valentin Porte a permis au club héraultais de prendre provisoirement les commandes du groupe D.

Les handballeurs montpelliérains ont signé un deuxième succès en deux matches de Ligue des champions en faisant céder dans le dernier quart d'heure l'équipe de Tchekhov (28-24), samedi en Russie. Il s'agit de la quatrième victoire de rang, championnat de France inclus, pour le MHB qui avait réussi ses débuts en C1 le week-end dernier à domicile contre le Metalurg Skopje (32-22).

Guigou et Porte ont porté le MHB

L'équipe dirigée par Patrice Canayer prend provisoirement seule les rênes de la poule D (basse) en attendant les résultats dimanche de ses deux principaux poursuivants, Zaporojie (Ukraine) et le Sporting Lisbonne.

Le club héraultais a pu s'appuyer sur le tandem Michaël Guigou - Valentin Porte, auteur de 15 buts cumulés, pour s'en sortir en Russie où rien n'a été simple pendant 45 minutes. Tchekhov, avec ses jeunes joueurs peu expérimentés (21 ans de moyenne d'âge), a bien résisté jusqu'au dernier quart d'heure. Mais les Languedociens ont profité d'une baisse de régime adverse pour enclencher un 6-0 (27-21) et se mettre à l'abri.

Le H a tout tenté contre le champion

De leur côté, les handballeurs nantais ont bataillé sans complexe mais ont trop péché dans la finition pour réaliser un exploit face au champion d'Europe en titre, le Vardar Skopje, vainqueur 27 à 23 en Macédoine, samedi soir. "Quand tu vas jouer le vainqueur de la @ehfcl... de plus chez lui devant ses fans, tu te dis que le club a sacrément grandi", avait tweeté l'entraîneur Thierry Anti quelques heures avant le coup d'envoi.

Le H a grandi mais pas assez encore pour rivaliser avec les plus grands et une équipe comme le Vardar qui avait surpris le monde du hand, dont le Paris SG en finale, pour soulever la prestigieuse C1 en juin dernier à Cologne. Le redoutable gardien Arpad Sterbik a réalisé des arrêts décisifs et en attaque le Vardar s'est appuyé sur ses deux géants, le gaucher letton Dainis Kristopans (2,15m) et le pivot brésilien Rogerio Ferreira (2,04m), auteurs de cinq buts chacun.

Cupic, encore lui

Côté nantais, la star macédonienne Kiril Lazarov n'a pas brillé (0/1 au tir) devant un public qu'il connaît bien et ses partenaires ont globalement manqué de réalisme à l'image de l'Espagnol David Balaguer (4/8 aux tirs). Dommage parce que le H était revenu dans le match au panache grâce à un 4-0 au coeur de la seconde période (18-19). Mais le Vardar a retrouvé ses esprits et s'est appuyé notamment sur son ailier droit croate Ivan Cupic (quatre buts), celui qui avait offert la victoire - et le titre - aux siens à la Lanxess Arena de Cologne, pour reprendre le large.

Un arrêt de Sterbik sur un penalty d'Eduardo Gurbindo à douze minutes de la fin, ainsi qu'un duel perdu par Julian Emonet devant le portier espagnol avaient déjà réduit les chances nantaises de créer la sensation en Macédoine.

0
0