Des supporteurs du PSG refoulés à Coubertin

Des supporteurs du PSG refoulés à Coubertin
Par AFP

Le 14/09/2012 à 21:59

Quelques dizaines de supporteurs de l'équipe de football du Paris SG, jugés indésirables au Parc des Princes, ont été refoulés par la police devant la salle Coubertin à Paris où ils se rendaient pour le match de la 1re journée du championnat de handball du PSG.

"Ce sont des interdits de stade au Parc des Princes qui ont acheté des billets pour le handball. On a fait en sorte qu'ils ne puissent pas entrer dans la salle. Être interdit de stade ne veut pas dire automatiquement interdit de salle. Mais on a pris nos responsabilités", a déclaré le directeur général du PSG Jean-Claude Blanc à l'AFP, à quelques minutes du coup d'envoi.

Supporteurs habituels de l'équipe de football mais en conflit avec la direction actuelle du club et les autorités, plusieurs dizaines d'entre eux s'étaient munis de billets pour aller assister au match du club de handball, également racheté par le QSI.

Il y a quelques jours, certains, interdits de stade ou non, avaient reçu un courrier du PSG, que l'AFP s'est procuré, indiquant que leur billet était "annulé" et qu'il serait remboursé ultérieurement.

Quelques dizaines d'individus ont néanmoins bravé l'interdit et ont été refoulés à l'entrée de la salle Coubertin par un imposant et inhabituel dispositif de sécurité d'environ une cinquantaine de policiers, selon un journaliste de l'AFP sur place. Selon des sources policières, il n'y a "pas eu d'interpellations", mais de simples "contrôles d'identité".

"On a essayé de rentrer, la police nous en a empêché s , a relevé nos identités, puis mis de côté avant de nous laisser au bout d'une demi-heure", a expliqué à l'AFP l'un des supporteurs, issu du groupe Liberté pour les abonnés. "On a alors lancé des chants et il nous ont chargés puis matraqués", a-t-il affirmé.

Plusieurs dizaines de supporteurs habituels de l'équipe de foot du PSG selon l'AFP ont néanmoins réussi à pénétrer à l'intérieur, chauffant ainsi à blanc la salle pendant le match. Un T-shirt sur lequel avait été écrit "Le Parc c'était mieux avant" avait même été accroché comme une banderole.

0
0