Getty Images

Teddy Riner champion du monde pour la 9e fois de sa carrière !

La neuvième merveille de Riner

Le 02/09/2017 à 18:37Mis à jour Le 02/09/2017 à 20:40

CHAMPIONNATS DU MONDE - Teddy Riner a décroché son neuvième titre de champion du monde, samedi à Budapest. En plus de 100 kg, le Français a battu David Moura au golden score. Le Tricolore ne s'est pas promené mais l'accomplissement est exceptionnel.

Teddy Riner est un extraterrestre. Mais un extraterrestre insatiable. Même après une coupure d’un après son sacre olympique à Rio et une absence de repère en compétition, le Français s’est offert ce samedi son neuvième titre mondial à Budapest après avoir disposé de David Moura en finale dans la catégorie reine des +100 kilos. Malmenée en demi-finale, la star française a remis les pendules à l’heure en battant le numéro un mondial de la catégorie à la faveur d’un ippon obtenu dans le golden score. Ce fut long à se dessiner, ce fut dur mais c’est fait : Riner est encore champion du monde.

Mais dire que tout s’est fait facilement serait mentir. Déjà mis en difficulté par le Géorgien Guram Tushishvili en demi-finale et poussé au Golden Score, le judoka français a de nouveau été poussé dans ses retranchements en finale face au patron de la catégorie en son absence. Dans un combat au corps où la prise de garde aura été l’enjeu majeur, les attaques n’ont pas été nombreuses. Après une pénalité adressée aux deux judokas pour manque d’initiative, Riner a également été touché au genou après un mouvement de son adversaire. Une douleur qui a eu le mérite de le réveiller.

Un ippon pour finir

A la faveur d’un Hiza guruma (roue autour du genou), Riner a mis fin à un suspense qui avait déjà trop duré. Un ippon pour finir une journée parfaite qui l’aura vu gagner son 134 combat consécutif. Après son ippon, Riner est resté à genoux, les bras levés vers le ciel comme pour montrer que, même s’il n’est pas là toute l’année, il reste intouchable. Et tous ses adversaires du jour peuvent en témoigner.

Double champion olympique, quintuple champion d’Europe, Riner s’est donc couvert d’or aux Mondiaux pour la neuvième fois. "Teddy Winner" dispose désormais d’un palmarès hors-norme que personne ne peut contester dans son sport. Et, faut-il le rappeler, il n’a "que" 28 ans. De quoi encore s’ouvrir de nouveaux horizons alors que de nouveaux concurrents (notamment Tushishvili) apparaissent en ligne de mire.

Tout sourire sur le podium, Riner a pu savourer ce nouveau sacre et chanter la Marseillaise. Presque habituel pour lui. Mais loin d’être anecdotique tant sa préparation aurait pu être plus poussée. Mais le Roi Riner n’a pas encore d’adversaire à sa taille. Tout simplement parce qu'il est le plus grand.

Vidéo - Riner, les chiffres de la démesure perpétuelle

00:59
0
0