Getty Images

On refait le Grand Prix : Marc Marquez (Honda HRC) reste le roi du ring

On refait le Grand Prix : Marquez reste le roi du ring

Le 03/07/2017 à 10:02Mis à jour Le 03/07/2017 à 16:45

GRAND PRIX D'ALLEMAGNE - Marc Marquez (Honda HRC) s'est fait challenger par Jonas Folger (Yamaha Tech3) mais il en a fallu plus pour lui faire perdre son invincibilité au Sachsenring.

Eurosport Player : Regardez le dernier GP de la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

La note : 3/5

Jonas Folger (Yamaha Tech3) a secoué Marc Marquez (Honda HRC), qui sans cela, aurait été bien seul devant et Maverick Viñales (Yamaha Factory) a faire monter l'adrénaline dans les roues de son coéquipier Valentino Rossi et d'Andrea Dovizioso (Ducati Team) pour P4. Johann Zarco (Yamaha Tech3) a aussi doublé sur ce circuit pas réputé pour aider les manoeuvres.

Vidéo - Folger showman, Zarco remonté, Marquez vainqueur : revivez les temps forts de la course

03:10

Le vainqueur : Marc Marquez (Honda HRC)

Une victoire au métier. Il a quand même douté face à un Jonas Folger (Yamaha Tech3) sorti de nulle part et galvanisé par son public. On a compris que #MM93 aurait le dernier mot lorsque l'Allemand a commencé à faire des fautes. La première lui a redonné le leadership, les deux suivantes ont entériné le résultat.

Etre capable de gagner cinq années de suite dans la catégorie et huit fois de suite en tout est bluffant. Le Sachsenring nous a fait réaliser qu'il faudra compter sur lui jusqu'au bout.

Le Top 5 de la course

1-Marc Marquez (Honda HRC), 2-Jonas Folger (Yamaha Tech3), 3-Dani Pedrosa (Honda HRC), 4-Maverick Viñales (Yamaha Factory), 5-Valentino Rossi (Yamaha Factory)

Le showman : Jonas Folger (Yamaha Tech3)

Mine de rien, il avait une énorme pression sur les épaules dont il a su se débarrasser brillamment. Face aux résultats de Johann Zarco (Yamaha Tech3), il devait donner le change à un moment où un autre. Il n'a pas mené devant un Marc Marquez (Honda HRC) attentiste, il a imprimé un train d'enfer et pris de plus en plus de risque avec un pneu arrière en mauvais état.

Meilleur pilote Yamaha, enfin meilleur Tech3 cette saison (hors abandon) et premier Allemand sur le podium à la maison, on dit simplement : "Bravo !"

Vidéo - Folger : "Je ne pensais pas pouvoir faire ça"

01:41

Le grand perdant : Cal Crutchlow (Honda LCR)

Dixième, le Britannique découvre week-end après week-end une concurrence de plus en plus sévère dans la course au titre de meilleur pilote. Johann Zarco (84 points) et Danilo Petrucci (66) lui faisaient déjà l'ombre, et Jonas Folger (71) vient de le doubler au championnat du monde. Avec 64 unités c'est loin d'y fini pour lui mais il ne va pas pouvoir continuer longtemps en mode "on/off".

L'attaquant : Maverick Viñales (Yamaha Factory)

On aurait pu choisir Johann Zarco (Yamaha Tech3), revenu de la 19e à la 9e place, mais la remontée de l'Espagnol, de la 11e au départ à la 4e à l'arrivée, a été un autre tour de force. Resté les neuf premiers tours sans passer, il a fait céder à l'usure Cal Crutchlow , Jorge Lorenzo, Aleix Espargaro, Danilo Petrucci, Andrea Dovizioso et son coéquipier Valentino Rossi.

Vidéo - Zarco : "Il fallait être à chaque fois plus près pour faire des dépassements"

03:28

Le performer : Aleix Espargaro (Aprilia Racing)

Sam Lowes à la rubrique "abandon" pour la quatrième fois cette saison, l'Espagnol continue de porter haut les couleurs de la marque italienne. Il s'est battu du début à la fin : il a recollé au groupe de Rossi, Dovizioso et Petrux au 10e tour et s'est payé Dovizioso au 28e passage. P7 à 5"5 de Viñales, ça vaut le coup d'être souligné.

L'interrogation : L'exclusion d'Hector Barbera (Ducati Avintia)

On se demande encore comment un pilote peut recevoir un ride through et ne pas s'en acquitter dans le délai imparti.

L'enseignement du Grand Prix : Marquez maximise

Pour la deuxième fois de sa carrière en MotoGP, l'Espagnol ne compte que deux victoires après neuf courses. La fois précédente, c'était en 2015, et il était déjà définitivement décroché dans la course au titre avec 65 points de retard sur Valentino Rossi et 52 sur Jorge Lorenzo (Yamaha Factory). Cette année, c'est la deuxième fois qu'il gagne là où il est quasiment obligé de le faire. Le reste du temps, il a subi mais il tire profit de la présence d'Andrea Dovizioso (Ducati Team) et des satellites de Tech qui ne font absolument pas les affaires des officiels Yamaha.

Même avec 37 points de retard, il n'a pas changé de tactique. Une patience qui paie et qui peut l'amener loin.

Vidéo - Marquez : "Il y a quelques courses, j'étais 37 points derrière"

01:40

Le tweet du grand huit

La stat : 4

Il faut remonter à 2008 pour voir 4 leaders différents au Mondial (Stoner, Lorenzo, Pedrosa, Rossi) sur les neuf premiers Grands Prix.

La vidéo bonus track

Vidéo - On board : Le départ, le duel Marquez/Folger et Rossi au milieu des Ducati

03:30

Le point au Mondial Pilotes

1-Marc Marquez (Honda HRC) 129 points, 2-Maverick Viñales (Yamaha Factory) 124, 3-Andrea Dovizioso (Ducati Team) 123, 4-Valentino Rossi (Yamaha Factory) 119, 5-Dani Pedrosa (Honda HRC) 103

Prochaine manche : Grand Prix de République tchèque

Elle aura lieu les 4, 5 et 6 août à Brno

0
0